24 septembre 2016

Cité Jardin, Victoire de LPB

Le sort de la cité jardin ...

Nous vous avions alertés il y a quelques mois sur le sort réservé à la Cité Jardin (lien) dont visiblement l' « espace foncier » semblait être voué à une « densification urbaine ». La presse avait également repris cette information et fait part de l'inquiétude des habitants de ce quartier. Certains habitants nous avaient contactés nous aussi. 

Les derniers documents publiés sur le site de la mairie concernant l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme (P.L.U) au mois d’août nous présentent une nouvelle carte avec cette fois la Cité Jardin entourée de façon beaucoup plus évidente que sur la carte précédente du diagnostique communal et mettant celle-ci sous le terme « Éléments et secteurs à protéger en application de l'article L151-19 du code de l'urbanisme ». Celui-ci stipule que : "Le règlement peut identifier et localiser les éléments de paysage et identifier, localiser et délimiter les quartiers, îlots, immeubles bâtis ou non bâtis, espaces publics, monuments, sites et secteurs à protéger, à conserver, à mettre en valeur ou à requalifier pour des motifs d'ordre culturel, historique ou architectural et définir, le cas échéant, les prescriptions de nature à assurer leur préservation leur conservation ou leur restauration." 



.

...en voie de règlement ?  

 

Ce PLU signifie-t-il que la situation de la cité est réglée définitivement pour les personnes vivant dans ce quartier ? Si l'on en croit le post de Romain Bail sur sa page Facebook (ci-dessous) il a œuvré de toute son âme pour que la cité soit protégée ! Romain le magnifique ! Nous, nous avons tendance à penser que grâce à la prise de position des "bédouins" les choses ont évolué favorablement pour les habitants ! 


Nous espérons vivement que cet alignement de maisons avec de grands jardins qui constitue un quartier à part entière est désormais à l'abri d'un aménagement foncier désastreux ! Cependant nous restons prudents et vigilants. Maintenant si la municipalité pouvait déjà avoir l’obligeance d'entretenir un minimum la maison qui n'est plus habitée cela serait une marque de respect envers les nombreux riverains qui ont subi cette vue tout au long de l'été. Vous savez, cela s'appelle le vivre ensemble...!


Le parc de la mairie "sanctuarisé" ! 


Les plus perspicaces d'entre vous auront remarqué également que le parc de la mairie a été classé en secteur paysager à protéger en application de l'article L151-23 du code de l'urbanisme (lien). Rappelez-vous ce parc, entre le cinéma et la mairie, où la municipalité avait projeté de construire une résidence « Les Jardins de l'Abbaye » avec un parking souterrain et qui avait donné lieu à une mobilisation citoyenne et une fête des voisins mémorable abritée de la pluie par un arbre majestueux. (lien)

Les plans du promoteur

Alors sous la pluie de mauvaises nouvelles, une belle éclaircie ! Ne boudons pas notre plaisir, voir notre (petit) bonheur mais restons vigilants. Rappelons-nous aussi que les bédouins veillent ! Nous invitons par ailleurs tous nos lecteurs à consulter ces documents, même s'ils sont un peu difficiles à lire, et à suivre avec attention le déroulement de cette procédure qui engage notre ville pour des années.

A relire