14 décembre 2018

Oh Dansoir, mon beau Dansoir, dis moi ... !


Détail du Dansoir

Oh Dansoir, mon beau Dansoir, dis moi ... ! Eh bien on va vous le dire ! Vous n'êtes pas le plus beau, vous êtes même particulièrement défraichi et votre situation est aussi délicate qu'illégale ! Délicate ? Oui... car vous appartenez à K. Saporta elle-même présidente de l'Association "La Mue" (association qui a signé une convention de partenariat avec la mairie) qui est en règlement judiciaire ! Et illégale car votre implantation sur le territoire communal n'était autorisée que pour un an, jusqu’au 6 janvier 2018 exactement (c'est en toute lettre dans le contrat) ! Vous vous incrustez donc, depuis en toute illégalité ! 


 L'association "La Mue" a signé un partenariat avec la ville de Ouistreham 
pour l'accueil en résidence du Dansoir 



"La Mue" en redressement judiciaire



L'Association "La Mue", association de Karine Saporta propriétaire du Dansoir, subventionnée par Romain Bail (20 000€ en 2017 et 19 000€ en 2018)  est en redressement judiciaire en 2018 après cessation de paiement depuis le 1er juin 2017 ! lien

On peut se demander comment cette association qui a pour vocation d’être un "centre international de recherche, de création et de transmission artistique pluridisciplinaire" a pu obtenir des subsides de la mairie en 2018 alors qu'elle était dans cette situation calamiteuse. Toutes les associations ne fournissent-elles pas un bilan de leur activité en fin d'année avant de prétendre à une nouvelle subvention ? "La Mue" une exception ? Voilà qui devrait faire plaisir aux présidents des différentes associations ouistrehamaises ! Qu'en pensez-vous Mesdames Miralles et Nicolle ? Rien comme d'habitude ! L'ignorance consciencieuse façonne le laxisme puis fait prospérer la bêtise !


Mme Saporta ou plutôt "La Mue" a bien reçu sa subvention en septembre, avec une avance au printemps dernier sans avoir fourni ses comptes à la ville ! Pour information (lien), lorsque le Dansoir était implanté à Fontenay-sous-bois la Compagnie Karine Saporta avait reçu de la ville :
  • 2013: 3 924 € (aides indirectes)
  • 2014: 1 500 € (subvention)
  • 2015: 10 856 € (subvention 4000 et aides indirectes 6856) 
On le voit Ouistreham s'est fait berner car la subvention accordée par la mairie s'est considérablement alourdie aux dépens des impôts ouistrehamais, vache à lait de Bail ! Et il faut ajouter toutes les aides indirectes reçues !   


Dansoir = gouffre financier pour la ville



Rappelez-vous, lecteurs assidus, l'état du Dansoir lorsqu'il a été implanté sur la place du marché de Ouistreham. "Pour réparer des ans l'irréparable outrage" (aurait dit Athalie de Racine) que n'a-t-on fait pour le joujou "Saportien" dans notre ville ! Il avait en effet subi un début d'incendie dans le quartier de Fontenay-sous-bois où était installé jusqu'en 2015, la presse s'en était fait l'écho. Les employés municipaux se sont donc activés pendant plusieurs semaines pour le remettre en état au frais de la ville fin 2016 et début 2017. 



Outre les subventions déjà évoquées ci-dessus (20 000€ + 19 000€) cette association s'est vu offrir par R. Bail, chauffage, eau et électricité, publicité, matériel. Vous voulez des détails pour mesurer l'importance de ces dépenses ? Eh bien voilà :


Au début le chauffage était constitué d'un gros groupe électrogène que les services techniques remplissaient de 70 litres de carburant par week-end (au minimum et certainement autant la semaine). Les  employés municipaux travaillaient en astreinte le dimanche pour ravitailler ce Dansoir en carburant ! Mais ce chauffage de fortune a été remplacé avec l'acquisition d'un nouveau système livré et installé sur place... toujours avec vos impôts ! Les installations électriques du chapiteau (tableau et circuits électriques qui n'étaient pas aux normes), la plomberie (installation d'une arrivée d'eau, d'un évier au bar), du matériel (des gradins par exemple)  ont aussi été offerts par la ville dont la générosité est sans limite ...enfin pour K. Saporta... pas pour l’École de Musique par exemple !


La terrasse d'accueil de cet opéra de poche a également été entièrement payée par la ville et montée par les menuisiers municipaux. La bâche avec la photo grand format de Mme Saporta à l'entrée du Dansoir faisait aussi partie du cadeau d'accueil (conception et financement)... 

Venons-en à la publicité. Sachez que toutes les plaquettes du programme du Dansoir sont payées par la ville ! 25 000 plaquettes la 1ère année, un peu moins depuis car une grosse partie est allée à la poubelle (le tirage de 25 000 plaquettes c'est au moins 7000€). Le service communication de la ville est en train de fignoler la 3 ème plaquette. Nous vous laissons imaginer le temps de travail pour un 16 pages à concevoir et à réaliser.


Pour d'autres "le Dansoir fut!"



Nos recherches nous ont fait découvrir que le Dansoir n'a pas que des amis à Fontenay-sous-bois ! lien





L'incompétence et le laxisme m'horripile, en politique cela est assimilé à de la trahison et à de la lâcheté !.

Riposte Laïque - Alain BARNIER - Élu de la République

 

Pour en savoir plus 






11 décembre 2018

Cochon qui s'en dédit !


La commune de Ouistreham a arrêté les menus de substitution dans ses cantines depuis le mois de janvier 2018. Il s’agit de plats de remplacement sans porc (et non halal) pour les élèves de confessions musulmane ou juive. Les parents d’élèves du Calvados ont demandé leur rétablissement au tribunal administratif de Caen.

C'est une première pour le département, un nouveau moyen de se distinguer et de faire parler de lui pour Romain Bail ! C'est d'autant plus stupide qu'à Ouistreham, les élèves concernés sont peu nombreux.


Une nouvelle affaire devant la justice 


C'est la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Élèvesqui a décidé de porter l’affaire devant la justice pour que les menus de substitution soient rétablis. Le sujet a été débattu lors de l’audience du tribunal administratif (TA) de Caen le vendredi 30 novembre 2018.

Comme on pouvait s'y attendre le rapporteur public du TA de Caen a proposé d’annuler la décision de la commune de Ouistreham et de  réintroduire les menus de substitution dans la cantine. Toujours selon  le  rapporteur public, la municipalité a commis une erreur sur le fondement de la laïcité.

La commune a fait aussi un pas de clerc en modifiant l’organisation d’un service public (la cantine scolaire) sans consulter le conseil municipal ! Elle est pas belle la compétence de l'équipe municipale ! L’élue en charge des affaires scolaires, la merveilleuse Madame Chauchard, à l’origine de l’arrêt des menus de substitution, n’avait pas compétence pour cette décision ! Ah Madame Chauchard, quel cauchemar ! Il ne faut pas intégrer vos idées personnelles dans un règlement communal qui est géré par le droit public ! Quand comprendrez-vous que le droit public français est laïque et républicain ?

Le rapporteur public du tribunal a aussi rappelé le principe de laïcité au programme de l’Éducation nationale. « Les professeurs d’histoire-géographie doivent l’enseigner. » ! Et pan ... dans les dents de Bail LE PROFESSEUR ! 

A Ouistreham même politique qu'au FN


Le plus triste c'est que Ouistreham a pris cette décision en même temps qu'une commune gérée par le FN ! En effet le jour de la rentrée scolaire, les élèves des écoles de Beaucaire, dans le Gard, n'ont plus eu de repas de substitution. Cette décision prise par le maire Julien Sanchez a été annoncée dans le journal municipal de décembre 2017 : «Les repas de substitution, repas anti-républicains... seront supprimés à Beaucaire au 1er janvier 2018».



Une jurisprudence en la matière !


En 2015, le conseil municipal de Chalon-sur-Saône avait voté, lui aussi, la suppression des menus de substitution au porc ce qui avait déclenché une une bataille juridique. Le TA de Dijon avait annulé, en août 2017, cette délibération au nom de « l’intérêt des enfants ». Le maire (LR) avait alors fait appel de cette décision. Ce 1er jugement a été confirmé par la cour administrative d’appel de Lyon qui note :  « l’existence de menus de substitution aux plats contenant du porc dans les cantines scolaires, ne porte pas atteinte aux principes de laïcité et de neutralité du service public. »


Un petit rappel pour les élus de Ouistreham qui s'informeraient sur la laïcité (on peut toujours rêver!) en suivant le lien!

Nous attendons avec sérénité la décision du tribunal qui sera connue le vendredi 14 décembre 2018.



https://actu.fr/normandie/ouistreham_14488/menus-sans-porc-stoppe-dans-cantines-ouistreham-tribunal-caen-tranchera-fin-novembre_19588714.html

07 décembre 2018

Infox ouistrehamaise !

La présence des migrants dans notre ville a permis à Romain Bail de déclencher une "com" de malade comme on dit trivialement !  Nous n'aborderons pas les faits qui se sont produits prés du centre socio-culturel, ils font l'objet d'une enquête.

L'assaut !


Mardi 27 novembre notre turbulent maire se fend d'un long communiqué de presse publié sur Facebook et d'un arrêté qui a déclenché un flot de propos violents et où il annonce un couvre feu pour les mineurs entre 22h et 6h 5 (sur la page facebook de Ouistreham Riva-Bella) :

[ARRÊTÉ]
"Compte tenu de la récupération du contexte de la présence de migrants dans la ville par des groupes - notamment de mineurs - faisant acte de désobéissance civile, se mettant en danger eux-mêmes, et mettant en danger les forces de l’ordre et les personnes migrantes,
Compte tenu du dévoiement de la marche de soutien aux personnes migrantes en tentative d’établissement d’un squat par un groupe d’individus impliquant des mineurs,
Compte tenu de la prise d’assaut du poste de Gendarmerie de Ouistreham Riva-Bella ce lundi 26 novembre au matin par une trentaine de personnes migrantes, la plupart mineures, blessant au passage plusieurs gendarmes,
Compte tenu d’une rixe ayant eu lieu aux abords du Centre socio-culturel opposant un mineur ouistrehamais à un groupe de personnes migrantes mineures, impliquant l’intervention des forces de l’ordre,
Compte tenu de l’appel sur les réseaux sociaux de plusieurs personnes mineures à violenter physiquement des personnes migrantes dans la nuit,
La Municipalité a décidé de prendre un arrêté instaurant un couvre-feu pour les mineurs à compter du 27 novembre au soir jusqu’au 4 décembre 2018 au matin de 22h à 6h. Il a pour but de protéger les mineurs dans un contexte tendu autour de la problématique migratoire....

Ceci est une 'infox" !


"prise d'assaut du poste de gendarmerie"  SOIT s'emparer par la force du poste de gendarmerie ! En voilà des propos apaisants ! Et ce monsieur est maire ! Quelle irresponsabilité !

La réalité


  • par les gendarmes


Le lendemain 28 novembre dans Ouest France les faits semblent "plus nuancés". Le journal reprend les propos des gendarmes :

"S'ils confirment un climat de tension entre quelques jeunes de la commune et les migrants, les gendarmes portent cependant un regard plus nuancé sur les évènements. Lors de "l'envahissement" de la gendarmerie par exemple, ils précisent que les migrants ont suivi un des leurs qui venait d'être interpellé pour rébellion et que le portail était ouvert. Les gendarmes ont certes repoussé la quinzaine de migrants devant l'entrée du poste, mais un seul a été touché par un coup de pied, sans gravité.(…) Les gendarmes concèdent "une recrudescence d'agressivité de la part des migrants entre eux, parfois envers les forces de l'ordre".

Deux versions pour le moins différentes non ?

  • par Madame la Procureure de la République

Qu'en dit Madame la procureure de la république ? La réponse était dans le Liberté du jeudi 29 novembre ou figurait également un excellent dessin de Chaunu:

Liberté 29/11

Romain Bail souffle sur les braises puis annonce un couvre feu dans le but d'aggraver les faits pour générer un sentiment de peur. C'est un grand classique des régimes totalitaires ou des personnes qui ont une altération du discernement.

Le discernement parlons-en !



Difficile de ne pas pouffer de rire en découvrant que le couvre-feu est là pour "apaiser, protéger, faire preuve de discernement et de retenuequand on connaît la personnalité de l'édile. Est-ce justement "faire preuve de discernement et de retenue" d'envisager que Ouistreham devienne Chicago ? La formule est pour le moins risible non?

Nous rappellerons en aparté que Chicago a été, certes, la ville des règlements de compte de la mafia mais elle est aussi celle des incorruptibles d'Eliot Ness et encore de Michelle et Barack Obama…


De minables écrans de fumée


Cette décision  de Bail est un énième écran de fumée pour faire oublier sa gestion lamentable de la ville et ses décisions contraires à la loi. Laissons à ceux dont c'est le métier assurer la sécurité et faire leur travail. Quand à l'uniforme trop grand de responsable de la sécurité de notre édile qu'il veuille bien s'en servir uniquement pour le carnaval.


A l'évidence il tente de se poser en personnage responsable auprès d'un public sensible à la question de la sécurité. Mais lors des prochaines affaires judiciaires qui vont passer au tribunal dans les prochains mois (Le concours d'architecte du CRFB au tribunal administratif et le faux courrier en appel) cela risque d'être beaucoup plus compliqué face à des magistrats à qui on ne la fait pas.

Toujours est-il que la sagesse populaire parfois résume bien la situation:

Commentaire lu sur Facebook.

A lire

https://actu.fr/normandie/ouistreham_14488/un-couvre-feu-les-mineurs-ouistreham-suite-des-tensions-impliquant-migrants_19785272.html

03 décembre 2018

Couvre fake

Suite à la réunion du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) du 29/11/2018 la ville a décidé de se doter d'un nouvel agent municipal chargé de la sécurité pour faire appliquer le couvre feu la nuit.


Réunion du CLSPD dans la Grange Aux Dîmes.
Ceci n'est pas un photomontage!(lien)

Il se prénomme Ouin Ouin et il est vêtu d'un joli costume rouge avec un grand chapeau d'inspiration britannique en hommage à la Reine d'Angleterre. C'est notre nouveau garde champêtre nocturne ! Une sacrée promotion pour celui qui n'était, il y a peu de temps encore, que simple maire d'une petite cité balnéaire.

Ouin Ouin et sa baguette magique qui lance de la poudre de perlimpinpin! 
Notez le pigeon en arrière plan…
Ceci n'est pas un photomontage.
Il est équipé d'un baguette qui couvre le feu et il a aussi à sa disposition un vieil ordinateur Mac qu'il a acheté à la foire aux greniers de Ouistreham pour traiter ses dossiers et son courrier. Un outil de pointe puisqu'il a été entièrement révisé par le service N-TECH de la gendarmerie nationale spécialisée en informatique ! C'est un habitué de la vie nocturne et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle il a été choisi pour ce poste. Cet agent d'élite ne coûtera rien à la ville puisque ses revenus seront tirés d'une subvention exceptionnelle du "Normandy Memorial Trust". Ses seuls travers ou manies connus sont de nombreux repas au restaurant (avec un penchant pour le homard au vin jaune arrosé de Chablis) et des voyages au frais du contribuable. Nous savons aussi qu'il possède un "pass spécial" pour le tribunal administratif et le tribunal de grande instance où il va être promu "abonné VIP".


Le véhicule de patrouille.
Pour l'accompagner dans sa rude tâche il sera accompagné par son ami Ouin Ouin Les Bachantes  que certains appellent Ouin Ouin Les Santiags sans que l'on sache pourquoi !


Ouin Ouin Les Bachantes 
Alors Riva Belliens, Riva Belliennes, dormez sur vos deux oreilles car, qu'on se le dise, quand les Ouin Ouin patrouillent, 
les brigands ont la trouille!

01 décembre 2018

Retour vers le passé pour l'avenir au présent

Nous avons bien noté la complexité de notre titre ! Mais c'est un petit retour vers le passé que nous vous proposons en l’occurrence à l'été 2013 ! Nous avons retrouvé une œuvre littéraire, un essai plutôt de Robert Pujol (conseiller municipal depuis 1995) où il précise son sens de la démocratie. Cette magnifique analyse a été écrite dans le bulletin municipal de l'époque à propos de la maison du tourisme
Extrait du bulletin municipal avec une image plus lisible ci-dessous de la prose 
de Monsieur PUJOL. 

(lien)
Monsieur Pujol, ce brillant homme politique, est aujourd'hui troisième adjoint au maire de Ouistreham "chargé des finances, financements des marchés publics, appels d'offres, délégation de services publics et aménagements de la plage".


(lien vers le reportage de france3 ) 
Bobby était en compagnie du maire à l'inauguration des planches en moabi
(un bois sur la liste rouge des espèces menacées) 
pour un investissement qui se monte à 860 000 selon la presse (lien)


Revenons au bulletin municipal de 2013 : Pour "Cette énième folie des grandeurs", à savoir la construction de l'office du tourisme de la ville, R. Pujol appelle à "consulter les Ouistrehamais sur la vision qu'ils souhaitent avoir de leur cadre de vie" et accuse cette discrète maison du tourisme (qui comprend un espace d'exposition) de "dénaturer l'image de notre commune". Il ne dit pas que ce bâtiment n'a rien coûté à la ville car il a été financé par un arriéré de prélèvement communal sur le produit des jeux dans le cadre de la DSP avec le Casino ! Un oubli très certainement.

Il invite aussi l'ancienne municipalité à plus de démocratie participative avec sa superbe phrase "consulter les Ouistrehamais sur la vision qu'ils souhaitent avoir de leur cadre de vie" ! Quelle belle idée et que ne l'a-t-il suggérée à son maire actuel ! ça aurait eu de la gueule de faire voter la population ouistrehamaise sur le projet de musée franco-britannique à plus de 15 millions d'€, plus que pour un petit projet de maison de tourisme à 800 000€ !  

Après avoir affiché de telles idées participatives on s'étonne que R. Pujol ait voté avec enthousiasme, ces deux dernières années, ce projet de musée à 15 millions d'€ sur la base d'un financement hypothétique s'appuyant pour partie sur un vrai faux courrier de promesse de don en provenance de Grande Bretagne et sans se préoccuper de l'avis des habitants ou de dénaturer le paysage !  

Pas de "réhabilitation d'ouvrage de Rommel" à l'endroit prévu pour le musée 
car après 1 million € dépensé il n' y a rien...!
Si quelqu'un sait pourquoi Monsieur Pujol a oublié ses belles idées nous lui serions reconnaissants de nous le dire ? Un coup de parasol sur la tête un jour de grand vent, un choc contre une camionnette blanche, une chute d'un char de carnaval ? A vous ...


"L'avenir est une porte, le passé en est la clé" écrivait Victor HUGO

27 novembre 2018

Ouistreham vit à crédit !

Oui cet article est technique et difficile à lire ! Mais de grâce faites cet effort pour comprendre les finances catastrophiques de la ville !

Ouistreham vit à crédit depuis 2017


Les finances communales 2017 nous ont montré que le résultat de fonctionnement était négatif : - 547 000 € sur un budget de 13,1 millions d’€ en section de fonctionnement. C'est parce qu’il fut compensé par un report 2016 (budget de l’eau et budget de la zone du Maresquier) que les comptes ont pu être approuvés. Et comme l'écrivait Ouest France fin mars cela signifie que "la commune vit à crédit".(lien)

Mais ces résultats publics, puisque votés lors d'une réunion du conseil municipal du 5 mars 2018, n'inquiètent ni Romain Bail ni ses colistiers qui continuent à dépenser sans compter ! Ils sont en train de ruiner la ville ! 

Des renégociations de prêts calamiteuses !


Romain Bail s'est vanté d'avoir renégocié les emprunts de l'ancienne municipalité. Oui  mais à un taux supérieur au taux du marché en 2017 ! Rappelons-nous ces calamiteuses tractations que nous vous avions expliquées en octobre 2017 grâce à un expert bancaire (lien). Résumons les choses : 3 prêts ont été renégociés avec 1 139 000€ de pénalités . (Le capital restant dû était de 8 675 965€ et l'annuité de remboursement de 847 732€). Cette renégociation faite par Bail avait pour but de baisser les annuités sur deux ans (2017 et 2018), musée oblige ! Mais dès 2019 l'annuité de remboursement va augmenter de 56 %, légèrement moins en 2020 ( +397 380€ en 2019 et +323 415€ en 2021...). Il faudra attendre 2029 pour retrouver la charge de remboursement équivalente à celle de 2016 ! C'est une perte énorme au final que devront assumer les successeurs de Romain Bail !
.

Des DSP désastreuses 


La signature de contrats avec des entreprises privées est devenue la spécialité du trio Bail/Hitier/Fricout. Les conséquences en seront désastreuses pour la ville.
  • DSP Récréa

Un contrat de délégation de service public (DSP) pour la rénovation et la gestion de la piscine de Ouistreham a été signé mercredi 7 novembre 2018 avec Espace Récréa. Le but de cet accord est de confier le chantier (pose d’un toit rétractable et d’un toboggan de 70 m de long) et la gestion à Récréa pour un coût des travaux total de 5,5 millions d’€. La ville versera 350 000 € pendant 14 ans et 600 000 € la dernière année.
  • DSP Indigo pour les parkings payants

On sait que le contrat avec Indigo pour les parkings payants est un désastre. Il a subi des révisions à la baisse du "business plan" en 2017, les résultats n'étant pas au rendez-vous. En effet en 2017, le montant des recettes de stationnement s’est élevé à 33 317 € alors que le maire comptait sur des recettes de 50 000 €. Ces recettes ne couvraient pas les frais d'ASVP recrutés pour la surveillance. À cela, il faut ajouter le produit des procès-verbaux qui, en 2017, était de 208 080 € désormais perçu désormais par la communauté urbaine !  
En résumé la ville ne perçoit qu'un faible montant des recettes et devra en fin de contrat verser un restant dû d'amortissement de 178 929 € à la charge de la ville au terme de la délégation de service ! Ainsi dans 8 ans, les administrés de cette ville remercieront Romain Bail, Robert Pujol et Bruno Hitier en charge de ce dossier, pour ce cadeau à la société Indigo ! 


Une location-vente pitoyable


Rappelez-vous notre article sur la location vente du local technique Bleu jaune dans la zone du Maresquier.  La ville déboursera 5 000€ par mois soit 60 000 € par an pendant 12 ans et demi, soit un total de 750 000 € auquel il faut ajouter 200 000 € de solde à la fin du bail ! Soit un coût total d'acquisition de 950 000 € en 2031 pour un bâtiment estimé à 704 000 euros en 2018 par le Domaine ! 250 000 € à payer en plus par les contribuables!

En résumé


En résumé pour 2020 la ville augmentera de plus de 800 000 ses dépenses comme le montre le tableau ci dessous ! On comprend pourquoi le maire comprime autant les subventions aux associations et s'attaque désormais au personnel !  C'est la réduction des charges de personnel qui va être la variable d'ajustement, le revers de la médaille comme nous l'avons vu pour le personnel de l’École de Musique ! Et cela ne fait que commencer !



Opération

Charge annuelle supplémentaire

Date de fin

Coût supplémentaire en 2020

Solde  final  des différentes opérations

Local technique Bleu Jaune

60 000 €

2031

60 000 €

200 000 € de solde à la fin du bail

Piscine

350 000 €

2034

350 000 €

600 000 € de solde

DSP Indigo

?

2023



178 929 €

en 2024

Renégociation de prêts

1 320 465 €

en 2019

au lieu de 847 732 €

2029 
et 2030

397 380 €

1 139 000€ de pénalités

Total





807 380 €

2 117 929 €(*)
* somme énorme mais échelonnée sur plusieurs années

23 novembre 2018

Entretien et raffermissement au programme de la mairie !

Le fitness vise l’amélioration des performances cardio-vasculaires, mais aussi un travail sur la silhouette et sur la condition physique dans son ensemble. Est-ce la raison de l'investissement de Bail dans un espace fitness ? Entretien et raffermissement ?!

Mon très cher espace fitness

Vous le savez, compte tenu de la communication qui l'a accompagné, la ville s'est dotée d'un espace fitness très haut de gamme commercialisé par Sébastien Chabal et la société NFC  (lien2). NFC comme National Fitness Campaign, un produit marketing très abouti mais aussi très onéreux. On pourrait d'ailleurs parler plutôt de programme national de business au vu de la plaquette de présentation (lien)


Dans la plaquette de présentation il y est clairement écrit que cela permet à une municipalité "d'être reconnue comme un acteur actif et dynamique auprès de sa population." et de "développer des partenariats publics/privés."! Ah les PPP si chers à Romain et Michel ! 


115 000 euros TTC !
(lien)



Tu "fit" ou pas?


Soyons clair nous ne jugeons pas ici de l'utilité ou non d'un tel équipement dont beaucoup de communes sont équipées de nos jours... mais ce qui nous interpelle c'est le coût de celui-ci au regard des sacrifices demandés aux Ouistrehamais ces dernières années. Comme pour beaucoup d'autres projets liés au front de mer il s'agit pour le maire d'animer au maximum la plage pour tenter d'augmenter désespérément la fréquentation en retrait en raison du du stationnement payant, véritable boulet pour l'image de la ville avec sa pluie de P.V dont les tarifs ont par ailleurs explosé. 

La baisse des dotations de l’État, les finances exsangues, les sacrifices imposés aux personnel communal, les baisses drastiques de subventions aux associations, à l’École de Musique, la vente des biens communaux ...? Oubliés pour un équipement hors de prix ! A l'évidence les tarifs pratiqués chez un distributeur pour deux modules classiques n'ont pas été consultés !

(lien)


On retrouve ces appareils le long du canal à Hérouville ou sur la digue à Cabourg ou à Merville-Franceville. L'avantage est qu'ils sont "tous publics" et que le risque de blessure y est nul. Mais rien à voir avec un "fitness court" nous diront les puristes… Certes alors allons faire un tour chez un grand distributeur de matériel sportif. 

(lien)

On peut même en acheter en soldes !

(lien)

Nous sommes bien loin, même en ajoutant le coût de l'installation, des 115 000 € TTC dépensés pour le modèle de luxe inauguré par Chabal ! Avec cette même somme il aurait été possible d'installer un très grand nombre de modules.

Et le sénat dans tout ça ?

Vous noterez, sur l'invitation, le logo du Sénat (en bas à gauche) et la présence de Pascal Allizard sénateur républicain du calvados (lien) qui a donné 10 000 € de sa réserve parlementaire. Cette action se fait peut-être dans le cadre d'un programme de soutien aux élus condamnés par la justice ? Car le logo du Sénat sur une invitation de Romain Bail c'est comique non ? Voir totalement surréaliste ! Pourquoi pas celui de la gendarmerie nationale ou de tribunal de grande instance?



Vous l'aurez compris ici, il est plus question de business que de fitness. Espérons au moins que cela contribuera à raffermir quelques fesses!



20 novembre 2018

Bail contracté !


Bail a contracté un nouveau bail !

On ne s'en lasse pas de ces jeux de mots ! Que voulez-vous on peut rire de tout n'est-ce pas ? Outre cette pitrerie bédouine rappelons-nous la délibération N°7 du 29 mai dernier.

(lien page 17)

Les anciens locaux de l'entreprise Bleu/Jaune

Ce bâtiment avec sa toiture si particulière se trouve dans la zone du Maresquier. Son toit semble avoir été conçu pour y mettre un maximum de panneaux solaires.


L'estimation de ce bâtiment, qui deviendra le centre technique pour l'événementiel (y compris pour les chars de Monsieur TOLOS, le roi du Carnaval), par le Domaine *, est de 704 000 € HT.


Au cours du conseil municipal on constate que le maire aborde le sujet en tentant de noyer le poisson dans des discussions superficielles pour éviter d'aborder le vrai problème à savoir le coût total de l'opération d'acquisition de ce bâtiment. C'est finalement l'opposition qui dévoilera le chiffre.


Chaine vidéo LPB : https://youtu.be/-GWqwBKzEE8

La vidéo du conseil pour voir la totalité des échanges: (lien)

"En comptant la location on arrive à un total de 950 000 €" a précisé fort justement Madame Börner pendant les délibérations du conseil municipal. La réponse de Romain Bail fut : "Non!". Puis se ravisant, "Ah oui en comptant la location!" puis "C'est une entreprise quand même, elle ne va pas perdre évidement son droit à la location…! ". Ce qui ne veut rien dire car aucune entreprise (a fortiori quand elle a fait faillite) n'a de "droit à la location". 


En résumé pour ce nouveau bail...


La ville déboursera : 

5 000€ par mois soit 60 000 € par an pendant 12 ans et demi, soit un total de 750 000 € auquel il faut ajouter 200 000 € de solde à la fin du bail ! Soit un coût total d'acquisition de 950 000 € en 2031 pour un bâtiment estimé à 704 000 euros en 2018 par le Domaine ! Et pan ! 250 000 € à payer en plus par les contribuables!


Vous noterez que dans les délibérations jamais cette somme de 950 000 € n'apparaît. Le vote s'est fait sans tenir compte du coût total de l'acquisition effective en 2031... Seul la somme de 650 000 € est citée par M. Hitier et figure dans le texte les délibérations, ce qui laisse supposer que la municipalité fait une affaire ! Elle a oublié d'y ajouter le coût du loyer… 300 000 €  à débourser ! Les conseillers municipaux étaient-ils au courant du coût total de l'acquisition ? On peut en douter vu la précipitation de Romain Bail à nier le coût réel de l'opération et vu la réaction des personnes en arrière plan de Mme Börner. Tout ceci pour un bâtiment dont selon Monsieur Fricout personne ne veut. 

Il faut rappeler que la ville a vendu l'ancienne caserne des pompiers qui servait de local technique, rue Carnot, 660 000 €, alors pourquoi n'avoir pas utilisé cette somme pour payer "cash", ou presque, ce nouveau bâtiment ? Ou bien, autre solution, la ville possédant un terrain de 2400 m2 dans cette même zone du Maresquier ne pouvait-on y construire un local technique ?… Ces deux solutions avaient l'avantage de passer les coûts en investissement et non en fonctionnement et de permettre la récupération de la TVA. Eh bien non puisque le conseil municipal a décidé de vendre le terrain au mois de septembre ! Surprenant non?

Alors pour ce nouveau local technique les Ouistrehamais ne se sont-ils pas fait pigeonner une fois de plus ? Car la collectivité  va débourser quasiment un million pour un bâtiment dont selon les propres dires du maire et de Monsieur Fricout personne ne veut…


Pour en savoir plus 


*Les communes sont tenues de consulter le Domaine pour connaître la valeur d’un bien préalablement à la réalisation de leurs opérations immobilières. Cette obligation est prévue par différentes dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales et d’autres textes. Cette mesure répond aux objectifs d’une plus grande transparence de l’action publique en matière immobilière et d’une meilleure maîtrise de la dépense publique. lien.