20 mars 2016

SOS associations ouistrehamaises !


Un certain nombre de villes font le choix de préserver leur tissu associatif en faisant pression sur les dépenses de fonctionnement ou sur le niveau d’investissement dans une période de diminution des dotations de l’État. Les villes justifient leurs choix par le rôle des associations dans la vie de la cité, leur nécessité pour « construire une ville apaisée ».

A Ouistreham c’est la douche écossaise pour les associations ! Pain sec et eau ! Le niveau d’investissement, les dépenses de fonctionnement de la ville, à la mode Bail, plombent les finances et les associations vont en faire les frais. Vous voulez du concret ? Le Petit Bédouin va vous en donner. 






La musique, le parent pauvre !

Si les subventions dans le domaine de la culture et de la musique avaient diminué de 10 % entre 2014 et 2015 elles vont baisser à nouveau de …. 63 % entre 2015 et 2016 ! Oui les deux tiers de la subvention sont réquisitionnés pour les projets et dépenses ubuesques de Romain Bail et de son conseil ! La fanfare Michel Cabieu disparait purement et simplement du paysage ouistrehamais, la chorale de Ouistreham  devra s’accommoder de 500 € au lieu de 1000. Ouistreham Jazz Big Band perd 56 % de sa dotation entre 2014 et 2016 et l’Union musicale, 34% dont 29 % cette année.

En résumé la dotation  affectée à la musique passe de 23 565 € en 2014 à 21 300 € en 2015 et plonge à 7 900 € en 2016 soit une baisse de 63 % entre 2015 et 2016.



Le théâtre et les loisirs

Le théâtre perd encore le quart de sa dotation après en avoir perdu 11% entre 2014 et 2015 ! Les « Agités » vont-ils s’agiter ? On les comprendrait. Quant aux loisirs, rubrique dans laquelle on trouve de nombreuses associations (Arts plastiques,  Association familiale, Cinéma Le Cabieu, Médiation animale du calvados, Passeurs de livres, Photos club….), ils vont avoir de gros soucis puisque la ville va désormais accorder 8 500 € à l’ensemble au lieu de 22 805 en 2014 (15 566 e en 2015) soit – 45 % cette année et - 33 % l’an dernier !

Le Cabieu géré par l’association « Cinéma Michel Cabieu » est l’unique salle de cinéma de la commune depuis 1983. Tous les Ouistrehamais sont attachés à cette salle d’environ 380 places située dans un bâtiment à colombages, de style classique normand en plein cœur du bourg. L’association, extrêmement active,  propose de nombreuses animations dont le festival Musique & Cinéma qui s’étend désormais aux salles de Douvres et Lion-sur-Mer. N’oublions pas que cette salle est classée Art & Essai. Eh bien cette salle va désormais voir son enveloppe diminuée par deux, passant  de 12 700 € à 6 000 € ! On vous laisse juger ! Et Romain Bail de déclarer dans la presse : « la ville n’a pas vocation à financer les associations comme le Cabieu »

Les arts plastiques perdent 40 % supplémentaires par rapport à l’an dernier, tandis que l’Association familiale est amputée de 75 %.

Les jumelages et le tourisme   

Tout d’abord les jumelages : Est-ce une variable d’ajustement ? L’année dernière ils ont profité d’une enveloppe augmentée de 48 % passant de 1 350 € à 2 000 € avant une diminution spectaculaire ramenant l’enveloppe à 200 €. Quelle est la logique vous dites-vous ? Eh bien on ne la connaît pas ! Peut-être l’Europe ne fait-elle plus recette ? On envisage peut-être des jumelages avec le monde désormais ! Les visites de notre Maire à ces villes n’ont vraisemblablement pas dynamiser les relations !

Comment expliquer dans notre commune dépendante du tourisme une baisse globale du budget associatif de 11 % sur deux ans et plus particulièrement une baisse de 7 % attribuée à l’office du tourisme sur la même période. Fini la participation de la ville à la fête de la coquille.

Enfance et jeunesse

Cette catégorie a une dotation assez stable. Il est vrai que la baisse envisagée dans un premier temps, et qui mettait en grande difficulté "Anim’jeunes", condamnant l’association à renoncer au centre aéré du mois d’août avait provoqué un tel tollé que le Maire a revu sa position.

La crèche « Les petits mousses » qui émarge dans ce poste se voit diminuée de 7 % sur deux ans. L’association est en difficulté, elle dégageait un déficit de 15% cette année, compensée par un produit exceptionnel en 2015. Qu’en sera-t-il en 2016. Les salariés ont peur. Que faites-vous Madame Pinon ?  

L’ensemble de ce poste « Enfance et jeunesse » augmente de 3% entre 2014 et 2016 avec une dotation de 383 000 € mais cette augmentation correspond aux financements des nouveaux rythmes scolaires, les activité péri- scolaires, partiellement compensées par l’État…

L’humanitaire, le social et la coopération technique

Ce n’est pas la tasse de thé de Romain Bail ! La subvention pour l’humanitaire et le social passe de 26.260 € en 2014 à 6 100€ en 2016 ! En deux ans la baisse des allocations de la mairie à ces associations atteint 77 % ! Le plus impacté est le "GES des jardins solidaires" qui chute de 13 000€ à 0€ ! Nous reviendrons sur ce dossier ultérieurement.  Coup de Main, Secours libre, Entraide et Solidarité sont les seules associations qui reçoivent maintenant une aide de la mairie mais diminuée de 33 à 50%. L’Amicale des donneurs de sang reçoit aussi 100 €. Toutes les autres associations sont passées à la trappe !  

La coopération technique concerne l’association CODEKO au Cameroun. L’enveloppe passe de 21 800 € en  2015 à 10 600 € en 2016. La ville a donc réduit massivement sa contribution car l’essentiel de ce qui figure dans le budget est une dotation en provenance de la Région qui transite par le budget communal. La visite de Romain Bail et de Michel Fricout à KRIBI n’a vraisemblablement pas été concluante !

Patriotisme et divers

C’est la chute vertigineuse là aussi. Toutes les associations patriotiques se partageront  désormais 400 € (1 460 € en 2014 et 1 150 € en 2015). Sans commentaire !

Les divers concernent le COS et la SNSM. La somme globale allouée en 2015 (28 300€) se rétrécit pour atteindre 16 950€ soit une baisse de 40% !

Le COS (Comité des Œuvres Sociales de la mairie) passe de 26 500 € à 15 000€ soit une baisse de 43%.

Pour la SNSM, l’enveloppe destinée aux formations des sauveteurs passe de 4 200 € à 750€ en 2016 soit une chute de 82% et celle destinée à la station de Ouistreham baisse e 1 800€ à 1 200€ soit un tiers de moins !  
 
Les activités économiques

Le soutien à l’UCIA n’existe plus de même que les 20 000€ accordés à Boat Expo disparaissent !

Les coopératives scolaires

Après une baisse notable de 18% entre 2014 et 2015 une nouvelle baisse arrive en 2016 (-7%). La subvention sera donc de 13 100€.
  • L’animation culturelle perd 9% (avec 6 400€ en 2016)
  • Les voyages scolaires perdent 3% entre 2015 et 2016
  • Les aides exceptionnelles sont devenues quasiment inexistantes (400 € en 2016 et 3 364€ en 2014) !
  • Le collège à l’inverse voit son enveloppe augmenter  de 1 140€ à 4 000€. Faut-il rappeler que le collège dépend du conseil départemental et qu’une ville n’a de compétences que pour les écoles élémentaires… Mais 4 000€ sont prévus pour aider des collégiens à se rendre en Europe… Faut-il rappeler que le collège dépend du conseil départemental et qu’une ville n’a de compétences que pour les écoles élémentaires… Mais 4 000€ sont prévus pour aider des collégiens à se rendre en Europe… Quelles sont les priorités dans ce budget ?

Les associations sportives, cure d’austérité !

Lecteurs vous trouverez ci-dessous les dotations de principales activités sportives de Ouistreham. La baisse globale entre 2014 et 2016 atteint 32 %



Romain Bail depuis son élection, avec Mmes Lise Nicolle, Isabelle Muller de Schongor et Mme Chauchard s'inscrivent parfaitement dans la volonté non dissimulée de réduire le rôle des associations de notre ville au profit du secteur marchand. Une démonstration de cette volonté est la réduction drastique des subventions versées à celles-ci.

L'année 2016 va être une année noire pour nos associations. Sous couvert d'une réduction des dotations de l'État, les trésoriers des associations de Ouistreham ont eu la surprise de constater que le montant versé par la Mairie était en réduction de ... 30% par rapport à 2015 année déjà marquée par une baisse substantielle par rapport à 2014 !

A cela s’ajoute, depuis le 1/01/2016, le retrait de la Mairie de Ouistreham pour aider les associations à faire leur compatibilité, dispositif qui existait depuis de nombreuses années. Dorénavant les associations devront faire appel à un prestataire extérieur.

Monsieur le Maire a inscrit à son budget une autorisation de programme de 400 000€ pour construire une maison des associations à la place de la bibliothèque. Mais monsieur Bail, à ce rythmes, dans 3 ans , il n’y aura plus d’associations !

Lors du conseil municipal du 21 Mars 2016 à 18H, le budget de la commune sera présenté pour l'année 2016. La politique associative voulue par cette majorité municipale sera dévoilée au grand jour. Si cet article permet (comme cela a déjà été le cas de nombreuses fois) de faire que la majorité municipale se sente obligée de modifier ces orientations pour tenter de prouver que Le Petit Bédouin écrit des fausses vérités, nous en serons ravis. Car les gagnantes seront les associations.


Vous faites quoi Lundi à partir de 17H30 / 18H ?