02 septembre 2014

Une rentrée scolaire sur fond de népotisme ....



La rédaction de LPB a reçu de nombreux témoignages concernant l'affectation d'une enseignante à l'école Jean Charcot de Ouistreham pour cette rentrée 2014. Fidèle à sa ligne éditoriale, le petit bédouin a enquêté auprès des syndicats et de l'administration au sujet de l'affectation de Mademoiselle Christelle LEGRIX.


"Elle était enseignante dans l'Orne, elle a eu un exeat puis un ineat des deux inspecteurs d'académie, malgré son barème de 3,5 points !" déclare le syndicat SNUIPP, principal syndicat des professeurs du 1er degré, puis d'ajouter: "c'est incroyable, des dizaines de professeurs mariés, avec des enfants demandent à revenir dans le Calvados, c'est impossible !"

Quelques explications:

Après leur formation, les jeunes instituteurs sont affectés dans une école. Les mutations d'un département à l'autre sont compliquées. Pour quitter un département déficitaire en enseignants, et c'est le cas de l'Orne, c'est extrêmement difficile. Il faut avoir l'autorisation de sortir du département (exeat), puis obtenir du département demandé un inéat soit un accord d'entrée. Pour obtenir ce sésame, il faut cumuler un certain nombre de points calculés à partir du nombre d'années de séparation avec le conjoint, du nombre d'enfants ... autrement dit il faut beaucoup de points pour quitter l'Orne....

La polémique:

Christelle Legrix a obtenu un exeat exceptionnel au mois de juillet pour se rapprocher de son conjoint, Romain Bail.... Pendant ce temps de nombreux enseignants attendent ce sésame depuis des années.   
Ci-dessous un des nombreux courriers adressés aux autorités par des enseignants excédés (la rédaction de LPB est en possession du courrier original mais a choisi de l'anonymiser pour éviter des représailles à cet enseignant...).




Lors de la commission paritaire de fin août, Mademoiselle Legrix est nommée à l'école Jean Charcot de Ouistreham en remplacement d'une enseignante décédée pendant l'été. L'administration a justifié cette mutation de la façon suivante: "3,5 points, mutation pour rapprochement de conjoint, compagne du Maire de Ouistreham". Un représentant syndical déclare : "Le comble, c'est qu'il y avait des postes à Blainville ou dans une école proche de Ouistreham, ça aurait été plus discret !".
Dans les écoles de Ouistreham, la nouvelle enseignante a déjà un surnom: Carla....

Nous laissons nos lecteurs qualifier la situation. Pour nous Monsieur Bail cela s'appelle du népotisme. Vous vous servez de façon compulsive de votre pouvoir mais à l'heure d'Internet tout se sait. Parents et enseignants réagissez !  
En espérant que Carla apprenne aux enfants de Ouistreham...à chanter !