09 septembre 2014

L'affaire Carla ...suite ...mais pas encore fin !


Par l'article "Une rentrée scolaire sur fond de népotisme" (Lien) mis en ligne par LPB, vous avez été très nombreux à nous contacter pour nous dire votre écœurement, votre dégoût en apprenant l'affectation de la compagne de Romain Bail à l'école Charcot de Ouistreham .

Par le nombre de connexions enregistrées sur notre blog depuis 5 jours (12.000 pour l'article concerné), par la pression des syndicats de l'enseignement soutenus par de très nombreux enseignants (instituteurs, professeurs) de l'académie de Caen et au-delà de notre région, les médias, Ouest-France en tête, ont repris cette affaire dans leurs colonnes.

Une mutation qui embarrasse l'administration ...

Sous la pression des syndicats certains députés du Calvados vont saisir le cabinet de Mme Najat VALLAUD-BELKACEM, Ministre de l’Éducation Nationale.

Aujourd'hui, le Rectorat de Caen s'enlise dans des explications peu convaincantes pour tenter de motiver cette affectation embarrassante. La communication du représentant local de la Ministre de l’Éducation Nationale est confondante et révèle, si cela était nécessaire, que la compagne de Romain Bail a bien profité d'un passe-droit en sa simple qualité de compagne du maire de Ouistreham. "Raisons particulières et politiques" pour reprendre les termes du recteur

Alors maintenant, le Petit Bédouin demande au maire de Ouistreham de s'expliquer en indiquant quelles ont été les raisons particulières ou politiques évoquées par le Recteur de Caen permettant à "sa compagne" d'être affectée à l'Ecole Charcot de Ouistreham. Est-ce du à son élection ? A une rencontre lors des commémorations du 6 juin ?





....et déclenche des exactions dans la classe de l'enseignante !

Par un article de Ouest-France paru également le 9/09/2014 vous avez été informés qu'une classe du groupe scolaire Charcot de Ouistreham avait été vandalisée durant le week-end (tableau décroché du mur, pots de crayon renversés). Il se trouve que la classe concernée se trouve être celle …. de la compagne de Romain BAIL...





Une enquête de la Gendarmerie Nationale est en cours pour retrouver, nous l'espérons, ce ou ces casseurs avec pour seul leitmotiv ...à qui peut profiter le "crime" ? comme on dit dans les séries policières !

LPB émet deux hypothèses pour ce casse en définitive relativement limité (tableau décroché) :  


  •  il s'agit de quelqu'un de révolté qui a exprimé sa colère dans un acte irréfléchi,
  • ou, plus malsain, il s'agit d'un provocateur décidé à aviver la tension au sein de l'école. 
LPB avec ses valeurs républicaines affirmées ne soutiendra JAMAIS les casseurs, notamment les casseurs d'équipements publics, et dénonce ces exactions. Il apporte son soutien aux enfants scolarisés de cette classe ainsi qu'aux enseignants de Ouistreham. On se doit de refuser l’injustice, mais pas par la violence.

Si nous condamnons sans réserve ces actes malveillants, LPB vous fait remarquer que le comportement, les propos, les écrits, les actions du maire de Ouistreham depuis son investiture ne sont pas de nature à apporter de la sérénité dans notre ville où il fait de moins en moins bon vivre.

Monsieur le Maire à vouloir jouer avec le feu, à braver les règles communes en vous attribuant des passe droits prouvés, vous semez la zizanie !