04 septembre 2014

Tout ce que vous voulez savoir sur LPB sans oser le demander !

Votre nouveau journal "Le Petit Bedouin" ou "LPB" pour les intimes, est en train de devenir un incontournable sur la commune de Ouistreham. Créé depuis avril 2014 il est resté confidentiel pendant quelque temps mais depuis l'été il a décollé : 11 700 visites en août. Entre 450 et 2300 visiteurs se connectent chaque jour désormais. Facebook compte plus de 200 amis. Nous avons des lecteurs qui nous lisent pendant leurs périples à l'étranger...


Notre but : 
-vous faire connaitre votre commune, (histoire, entreprises, événementiel parfois...),
-vous informer sur les dossiers de la cité (recrutements, finances, associations...), 
-vous alerter sur d'éventuelles pratiques obscures ou ambiguës (passe droit, autoritarisme, sectarisme,...), 
-rétablir la vérité quand celle-ci est bafouée, malmenée,
-vous inciter à donner votre avis pour une démocratie participative.

Notre ton :
Certains le qualifie de mordant, de "poil à gratter", d'ironique. Nous, nous disons acéré, combatif, dynamique et piquant. Nous ne sommes ni amers, ni vengeurs, ni "au vitriol", ni belliqueux.

Notre anonymat :
Nos noms n'ont aucun intérêt. Nous sommes des citoyens lambda, différents les uns des autres comme nos lecteurs, sans ambition, sans souci de reconnaissance. Nous ne sommes pas portés par un parti, par un syndicat, par un mouvement ou une obédience quelconque. Nous sommes tout simplement troublés par ce que nous avons vu avec les élections dernières (relisez nos premiers articles). 


Nos sources :
L'actualité de la commune est notre premier guide. Nous recevons beaucoup d'informations, de textes, de photos, mais à chaque fois nous vérifions les documents. Nous filtrons et nous censurons les attaques visant à altérer l'intégrité morale des personnes. Occasionnellement nous reprenons des extraits de journaux. 


Notre rédaction :
La rédaction des articles est assurée par un petit collectif de femmes et d'hommes, issus d'horizons divers, mais connaissant bien la ville. Tous sont animés par une volonté de rétablir la vérité sur la vie ouistrehamaise quand celle-ci est écorchée. 

Nous poursuivons, en quelque sorte, sans lien cependant, le blog anti-rumeurs de Ouistreham.


Pour LPB, FACEBOOK a été une rampe de lancement qui recueille parfois des commentaires sympathiques et amicaux mais aussi peu flatteurs, orientés, offensants, d'un niveau que LPB se refuse à qualifier. Ces propos n'engagent que leurs auteurs.