06 septembre 2014

La leçon de morale...

Encore une fois, le Petit Bédouin a été le premier a vous informer du scandale de l’affectation de « Madame le Maire » à l’école Jean Charcot de Ouistreham dans un article publié le 2/09/2014 [Lien vers l'article] intitulé « Une rentrée scolaire sur fond de népotisme ».

Cette magouille, justement dénoncée semble maintenant devenir très embarrassante. Elle révolte les enseignants qui ne comprennent pas l’injustice. « Au sein de l’Education Nationale, les affectations se font lors des commissions paritaires ! Fort heureusement, il n’y a jamais de passe-droit, ce qui arrive à Ouistreham, c’est scandaleux ! » déclare un délégué syndical à LPB.

Nos confrères du journal Ouest France ont commencé à enquêter et publie ce matin un premier article:




Nous avons reçu beaucoup de mails et de messages et notre rédaction est en possession de pièces accablantes que nous vérifions en ce moment. Parmi les messages reçus hier, celui de Raphaël Chauvois, conseiller régional et leader de l’opposition municipale : « (…)Je suis consterné, il y a des règles, celles de la République, elles nous sont communes. Quand les règles sont transgressés, elles doivent être dénoncées, qu’on soit Ministre ou Maire d’une commune. Un élu se doit d’avoir une conduite exemplaire ».

Comble de l’ironie, les ouistrehamais ont reçu ce matin un courrier de Romain Bail rappelant les règles du civisme dans la ville. La conclusion de la missive exprime vraiment bien l’attitude consternante de ce jeune Maire :






Une nouvelle fois, l'exemplarité n'est pas une valeur du premier magistrat de Ouistreham ceci nous confortant dans la défiance à son encontre. Hélas pour notre démocratie locale, cet épisode ne semble pas isolé de la part de Romain BAIL ! Dans les prochaines semaines après vérification et recoupements en cours des documents en sa possession, LPB sera en capacité de vous révéler d'autres vérités sur le "système BAIL" mis en place pour conquérir la Mairie de Ouistreham et pour asseoir son pouvoir depuis son "élection" !

En attendant, on espère que Mademoiselle Legrix ne commencera pas son cours lundi matin, devant sa classe de CE2,  par la traditionnelle leçon de morale…..