21 octobre 2016

Le silence ... comme une fuite !


Nouveau rassemblement devant la mairie 

Un rassemblement devant la mairie au moment du conseil municipal de Ouistreham ? Une chose bien ordinaire aujourd'hui dans notre ville. Ce fut le cas une nouvelle fois lundi 17 octobre. Entre 150 et 200 personnes (Source policière) étaient là sur le perron de la mairie... mais pas seuls : trois gendarmes et deux policiers municipaux armés portant des gilets pare-balles constituaient le comité d'accueil convoqué par notre édile. Ouistreham devenu un terreau révolutionnaire ? Non, des citoyens pacifiques qui se rassemblent un peu à l'écart et qui hésitent même à gravir les quelques marches qui les séparent de la salle du conseil municipal... on sent comme un malaise.



Une banderole, somme toute raisonnable, est déployée. Des femmes et des hommes, de tous âges et classes sociales, bien calmes, venus finalement manifester davantage leur dignité, leur refus du mépris, et plus matériellement, la hausse de leur taxe d'habitation ! Pas de discours, chacun sait pourquoi il est là et discute, échange avec ses voisins. Certains évitent les photos, d'autres ne sont pas venus par peur des représailles (il y en a déjà eu contre des employés municipaux!), ou parce qu'ils sont complètement écœurés... Devant la mairie on hésite à entrer face au dos des policiers municipaux l'arme à la ceinture, en faction derrière la porte du conseil. Une image de la démocratie à la mode Bail !


S'inviter tous dans la salle au risque de bousculer des représentants de l'ordre qui sont normalement là pour assurer notre sécurité, des policiers ou des gendarmes que personne, au fond, n'a envie de mettre mal à l'aise ! Alors, se met spontanément en place, une contestation pacifique, on entre et on sort de la salle... Chaque sortie est rythmée par le bruit d'une sirène et des sifflets. On affiche son droit à assister aux débats démocratiques dans la salle du conseil, une manifestation bien polie au fond.



Romain Bail entre amour et haine  


Pendant ce temps Romain Bail tient son Conseil en échangeant sur Facebook des propos lénifiants et fallacieux avec son petit fan club resté sagement à la maison. 




Il faut visionner le conseil municipal jusqu'à la fin, pour y voir les dernières images. Après que la sirène ait rythmé tout le conseil, hésitant entre tragique et comique, Bail reste assis sur son trône ! Il n'a pas eu le courage se lever pour s'adresser aux habitants de sa ville, vous savez, ceux auxquels il adresse son amour dans son bulletin municipal ...!


( Edito de Romain Bail - Bulletin municipal Octobre 2016 )

Le journal "Liberté" relate également avec une certaine ironie ces relations "tumultueuses" avec la population (édition parue jeudi 20 octobre 2016) au travers d'articles très intéressants sur les évènements de notre commune et au travers d'un dessin dtalentueux caricaturiste Emmanuel CHAUNU, particulièrement drôle.


Dessin désopilant de Chaunu 
dans le journal Liberté du 20 octobre 2016 

 

Une lueur au bout du tunnel !


Un petit, petit, petit homme était ce soir là dans son château, derrière ses murs, après avoir mobilisé 5 représentants de l'ordre parce qu'il avait peur de ses concitoyens. Peur de quoi ?   

Lien direct vers la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=P6ZwJNZhKio


Qu'en sera -t-il lorsqu'il lira le jugement du Tribunal administratif annulant le Partenariat Public Privé qu'il avait fait voté par un Conseil inconscient des conséquences sur l'avenir de la ville ! ...  Car, amis lecteurs, le recours contre le P.P.P. déposé par Monsieur le Préfet a abouti ! Le P.P.P. a été rejeté jeudi 20 octobre 2016 ! (Un article vous donnera lecture du jugement ultérieurement).

Un grand merci à tous ceux qui ont pris part à ce rassemblement.