15 octobre 2016

148 euros ?

148 € demandés aux plus modestes ...  


L'augmentation des impôts locaux, en l’occurrence la taxe d'habitation, qui va toucher les familles les plus modestes d'entre nous se monte à 148 euros. 148 euros, c'est un caddie bien rempli chargé de courses pour une famille de quatre personnes, l'adhésion à l'année dans une des activités qu'a choisi un enfant dans une de nos associations. C'est le découvert que l'on a sur son compte parce que la voiture est tombée en panne et qu'il a fallu régler la facture en urgence pour pouvoir retourner au travail. C'est une paire de lunettes pour le petit dernier, ou une semaine en colonie de vacances parce que justement on ne part pas en vacances. C'est la moitié de l'allocation de rentrée scolaire...

...mais pour le maire, 148 euros c'est quoi exactement?



C'est quelques euros en plus, donc totalement négligeables, dans les factures pharaoniques du maire comme :

  • à quelques euros près, une nuit dans un Hilton 5 étoiles lors de son voyage à Chypre (140 euros la nuit)? (lien)
  • un déjeuner au restaurant à Paris à 136,50 € avec une coupe de champagne? (lien)
  • les planches sur la promenade de la paix, 
  • le fond pour un "centre d'interprétation franco-britannique" à 14 millions où l'on constate qu'à l'heure du Brexit: "Une section  importante de ce pôle sera également consacrée à la place du couple Franco-britannique dans la construction européenne(lien) ,
  • une passerelle sur l'Orne à 3,5 millions,
  • le sponsoring d'un navigateur suisse, 
  • le coût du monument pour commémorer une commémoration, 
  • l'achat d' un bus inutilisable,
  • la liste impressionnantes des études inutiles commandées et enterrées car irréalistes ...

La liste est bien trop longue de ces gabegies qui nous fatiguent et qui vous écœurent. 

Oh et puis, nous allions oublier...


... il nous demande d'économiser !



Outre ces ponctions dans nos porte-monnaie, il nous demande d'économiser ! 

[Article Ouest-France publié le 15/03/2016]

Deux visions du monde qui se télescopent sans se comprendre, à des années lumières l'une de l'autre. Un culbuto disions-nous il y a quelques jours ? Une toupie aussi, centrée sur son axe, centrée sur elle-même, à la trajectoire incontrôlable, qui, quand elle aura fini de tourner, finira par tomber. En attendant elle fait des dégâts ! Nous aurons souffert sous votre mandature  Monsieur le maire et vous en aurez profité comme vous le dites avec cynisme !

Une vision de la démocratie qui n'est tout simplement pas la nôtre. Et pour vous ?