07 novembre 2016

Bien vivre ensemble

Notre maire, Romain Bail, a commis un nouveau bulletin municipal, le n° 8, qui a l’heur de nous ravir une nouvelle fois. Son éditorial d’une page (les temps doivent être durs car nous avons connu des délires verbeux de 5 pages !) dans lequel il nous déclare sa flamme fut un bon et grand moment dans toutes les chaumières ouistrehamaises. On ne résiste pas à vous redonner la dernière phrase de son édito, page 4, qui est un ravissement pour tous, tant dans les idées et leur enchainement, que dans le style et le fond !  « Comptant sur votre soutien et une vision d’avenir, je vous réitère ici tout mon amour » !  On ne s’en lasse pas ! Cela va devenir culte ! On en fera pas l’exégèse de la phrase mais avouez que peu d’hommes politiques ont ce style… comment dire ? … particulier, non baillesque ! 

Bien vivre ensemble


Nous connaissons tous Romain Bail maniant la carotte et le bâton, ou le gâteau et la verge (« de koek of de gard » comme on dit aux Pays-Bas) ! Eh bien une nouvelle fois il nous le prouve car, avant de nous déclarer son amour, il nous met en garde vertement par un rappel aux règles du bien vivre ensemble sur un ton toujours aussi baillesque ! « La ville n’est pas une foire à ciel ouvert », « Gare aux nuisances sonores », « sanctionner ceux qui ne respectent pas les règles … ». Nombre de municipalités expliquent avec pédagogie ces règles du savoir-vivre mais à Ouistreham le style est comminatoire comme le montre la page qui suit.


Bien sûr les "bédouins" enregistrent vos consignes Monsieur le maire! Ce ne sont pas des inconscients ! Mais ils souhaiteraient que vous-même et votre Conseil respectiez les règles qui s’imposent aux élus ! Signez par exemple la charte déontologique élaborée pour les élus ! Vous doperez ainsi, vous aussi, le moral de vos administrés et ils en ont bien besoin 

Une charte déontologique des élus 




La charte déontologique de l’élu a pour objectif de porter à la connaissance des élus, municipaux et communautaires, un certain nombre de règles de comportement et de fonctionnement à observer dans des situations concrètes de la vie d’élu pour le bien commun. Cette charte s’appuie sur une triple exigence :
  • s’inscrire localement dans l’action de moralisation de la vie politique,
  • la volonté citoyenne de rapprocher l’élu de l’administré dont il est le représentant,
  • le souci politique de clarifier les principes d’éthique et de bonne conduite pour une action collective.
Cette charte de 2015 signée par de nombreux élus comporte sept articles qui prévoient que : 
1. L'élu local exerce ses fonctions avec impartialité, diligence, dignité, probité et intégrité.
2. Dans l'exercice de son mandat, l'élu local poursuit le seul intérêt général, à l'exclusion de tout intérêt qui lui soit personnel, directement ou indirectement, ou de tout autre intérêt particulier.
3. L'élu local veille à prévenir ou à faire cesser immédiatement tout conflit d'intérêts. Lorsque ses intérêts personnels sont en cause dans les affaires soumises à l'organe délibérant dont il est membre, l'élu local s'engage à les faire connaître avant le débat et le vote.
4. L'élu local s'engage à ne pas utiliser les ressources et les moyens mis à sa disposition pour l'exercice de son mandat ou de ses fonctions à d'autres fins.
5. Dans l'exercice de ses fonctions, l'élu local s'abstient de prendre des mesures lui accordant un avantage personnel ou professionnel futur après la cessation de son mandat et de ses fonctions.
6. L'élu local participe avec assiduité aux réunions de l'organe délibérant et des instances au sein desquelles il a été désigné.
7. Issu du suffrage universel, l'élu local est et reste responsable de ses actes pour la durée de son mandat devant l'ensemble des citoyens de la collectivité territoriale, à qui il rend compte des actes et décisions pris dans le cadre de ses fonctions

Cette charte est un rappel du droit en vigueur et des principes démocratiques que doivent respecter les élus investis de la confiance de leurs électeurs.


Pour que nous ayons confiance...


Probité et intégrité :

Nous vous réclamons Monsieur Bail d’exercer vos fonctions avec dignité, probité et intégrité, de refuser toute rétribution, avantage ou cadeau émanant d’une personne physique ou morale en relation financière et/ou d’intérêts avec la ville. C'est dans la charte 

Nous pouvons vous conseiller dans ce domaine. Commencez par nous donner des précisions sur vos voyages, pas des réponses par voie de presse nous disant qu’ils coûtent à la ville 600 € par an alors que nous avons les preuves de dépenses beaucoup plus somptuaires ! Précisez-nous ce voyage en Finlande Messieurs Bail ou Hitier ! C'est votre devoir !


Une réponse fausse Monsieur Bail par voie de presse ! 

Assiduité

Il nous conviendrait Monsieur le Maire que vous soyez assidu pour exercer votre mandat plus qu’au printemps dernier qui vous a vu voyager au travers de l’Europe aux frais du contribuable. Dans cette charte les élus s’engagent à participer pleinement et régulièrement aux séances du Conseil municipal et des commissions auxquelles ils appartiennent ainsi qu’aux réunions des instances au sein desquelles ils ont été élus ou nommés. Vous, Romain Bail, vous êtes parti six semaines sur les deux mois d’été alors que vous étiez en charge pour Caen la mer du tourisme et du littoral… C'est cela votre assiduité ?

Confidentialité et solidarité

L’élu s’interdit d’utiliser à d’autres fins que l’intérêt général municipal toute information dont il aurait eu connaissance dans l’exercice de ses fonctions. Il s’engage à préserver le caractère confidentiel des informations obtenues dans l’accomplissement de son mandat. Il n’utilise pas par exemple les listes d’adhérents des associations pour des fins personnelles. Rappelons-nous la lettre envoyée par la mairie à tous les membres des Ateliers de danse en 2014 pour détruire la réputation d'une présidente qui avait œuvré 30 ans dans cette association ! Un vrai scandale qui faisait fi des règles de la CNIL ! 


Écoute, respect et transparence


L’élu(e) est à l’écoute de toute personne habitant ou ayant une activité sur la commune ! Il s’attache à prendre en compte l’opinion de chaque citoyen dans sa singularité, sans distinction de quelque nature que ce soit, en toute loyauté et dans le respect des valeurs républicaines. Il assure son mandat dans le respect de tous ses interlocuteurs : habitants, professionnels, personnel municipal et collègues élus. Il pratique et favorise les échanges courtois et respectueux des personnes.

Alors là vous avez des leçons à prendre, vous et vos adjoints incapables de discuter sereinement avec la population. Nous avons assisté à des propos injurieux ou méprisants en conseil municipal à l'encontre de certains de vos opposants, les vidéos en témoignent et vous accusent. Vos adjoints photographient les groupes qui se parlent sur les terrasses des cafés comme aux heures les plus sombres de notre histoire récente ! Ces documents sont envoyés ensuite aux responsables politiques locaux... Il suffit aussi de contester pour se retrouver au commissariat ou en justice ! Honte à vous ! Vous travestissez la vérité avant d'être acculé à révéler la réalité : devons-nous vous rappeler les parkings payants qui devaient rapporter 50 000€ la première année et qui en réalité sont déficitaires avec une image dégradée pour la ville ! Devons nous vous rappeler les nombreux passe-droits ? Des exemples ? "L'After bac" pour frérot et ses amis ? La balade sur la plage avec l'équipe de France de foot  avec frérot et "papounet" pendant que les petits footeux regardaient cela avec envie ? ... Nombreux sont les exemples qui ne vous grandissent pas !

En conclusion


Dans l’exercice de votre mandat, engagez-vous Monsieur Bail avec vos co-listiers 
  • à poursuivre le seul intérêt général, 
  • à exercer vos fonctions avec impartialité, dignité, probité et intégrité, 
  • à un exercice diligent et transparent de vos fonctions, 
  • à participer avec assiduité aux réunions de l’organe délibérant et des instances au sein desquelles vous avez été élu ou désigné,
  • à respecter la réglementation budgétaire et financière, gage de la bonne gestion des deniers publics.
  • à rendre compte aux citoyens des actes et décisions prises dans le cadre de vos fonctions,
devant l’ensemble des citoyens. Hélas hormis vos groupies inconditionnelles ... nous n'y croyons plus !