26 novembre 2016

1936 - Il y a 80 ans ... le Front Populaire







En cette fin 2016, nous ne pouvions oublier l'anniversaire d'une année qui allait bouleverser à jamais la vie de millions de français, 1936 le Front Populaire, c'était il y a 80 ans ...

Le Front populaire



Le gouvernement du Front populaire fut le premier de la III ème république dirigé par une coalition de gauche réunissant la SFIO (Section française de l’Internationale ouvrière ), le parti radical socialiste et le parti communiste qui gouverna la France de mai 1936 à avril 1938.


Depuis le début des années 30, la France était confrontée à une grave crise économique, une poussée du chômage et une chute des revenus. Les électeurs avaient perdu confiance en la démocratie parlementaire des gouvernements de droite et de gauche impuissants à redresser la situation du pays.

     Hommes et femmes manifestent pour de meilleures conditions de vie



C'est pour faire face à cette crise que naît le Front populaire, alliance conclue en 1935 entre les partis politiques et les organisations de gauche pour résoudre la crise économique, vaincre le chômage et faire échec au fascisme montant. La victoire électorale du Front populaire entraîna la formation d'un gouvernement dirigé par le socialiste Léon Blum, Président du Conseil des Ministres qui dès lors appliqua une politique de progrès social.





Les grandes mesures sociales 


Suite aux puissantes grèves ouvrières, les accords de Matignon de juin 1936, signés par la CGT et le patronat, aboutirent à une augmentation des salaires, la reconnaissance de la liberté syndicale à la création des délégués d'entreprise et des conventions collectives. Les grèves ne faiblissant pas, les réformes seront complétées en juin par des avancées historiques.




  • La semaine de 40 heures de travail


En France, depuis 1906 la semaine de travail était de 6 jours (généralement le dimanche était chômé et par conséquent non payé car la plus grande partie des salariés étaient rémunérés à l'heure réellement faite). Depuis 1919, la journée de travail était de 8 heures, donc la semaine légale de travail était de 48 heures (6x8).

En 1935 il y avait en France près de 428 000 chômeurs qui recevaient des secours financiers mais des centaines d'autres ne recevant rien devaient s'en remettre à la charité publique comme les soupes populaires. Dans les villes et les banlieues industrielles la misère sociale était importante ce qui poussa les syndicats à réclamer une meilleure distribution du travail existant en réduisant les horaires de ceux qui avaient encore la chance d'avoir un travail. Cela permettrait d'embaucher des chômeurs pour faire le travail.


La semaine de 40 heures au lieu de 48 est donc votée sous le gouvernement du Front populaire en 1936 sous le gouvernement de Léon Blum. Cette loi s'inscrit dans une série de lois et d'accords visant à améliorer les conditions de travail et l'augmentation significatives des salaires. Elle va s'appliquer rapidement dans les entreprises : Fin décembre 1936, un tiers des salariés sont à ce régime et en juin 1937 tous le sont à raison de 5 jours travaillées 8h/jour.


Mais malgré toutes ces mesures, le chômage recula peu et la stagnation de la production souffrira d'un manque d'investissements. Dès 1938, Paul Reynaud (ministre des finances du gouvernement de droite d'Édouard Daladier) succédant à Léon Blum réhabilitera les 48 heures de travail. Puis dans les années d'après guerre, la durée légale revint à 40 heures.


  • Deux semaines de congés payés



Cette loi instaurant les 40 heures par semaine s'inscrit dans une série d'accords comme la mise en place des congés payés. Les premiers congés payés furent institués en France par décret de l'Empereur Napoléon III mais uniquement en faveur des fonctionnaires de ses ministères. Dès les années 20, l'idée de congés payés fut à l'initiative du journal "l'information" et de son directeur M. Durand, syndiqué de longue date. Léon Blum qui écrivait des articles dans ce journal apprécia vivement l'initiative et la retint.


Ce fut l'ère du tourisme de masse dans des auberges de jeunesse en autre, des premiers campings pour des salariés qui découvraient les vacances jusque là réservés aux plus riches. La SNCF fut créée et proposa des billets réduits pour prendre la route des vacances dans une grande liesse générale. Dès l'été 1936, ils seront 600 000 salariés français à prendre la route en direction des plages pour la plupart afin de voir la mer pour la première fois car 80% n'avait jamais vu la mer ou la campagne. Ils seront 1,7 million l'année suivante.




         La SNCF emporte les vacanciers découvrir la mer


                                                                                   Les premiers bain de mer sur la côte normande

                                                           
Vive le camping 


Fixés à quinze jours à l'origine, les congés payés minimum se sont allongés au XX ème siècle. Ils passent à trois semaines en 1956, puis à quatre en 1969 et enfin à cinq semaines en 1982.



Que reste t-il du Front Populaire aujourd'hui  ?


Malgré des réformes historiques, le Front populaire fut de courte durée. Dès 1937 Léon Blum démissionna victime de violentes attaques antisémites, et pris entre l'impatience des masses populaires et l'opposition des milieux conservateurs.

Ses réformes auront représenté de grandes avancées sociales et Léon Blum est toujours considéré encore aujourd'hui comme l'une des grandes figures du socialisme français. Ses réformes furent un tremplin pour une amélioration de la vie de millions de français qui en profitent toujours...  80 ans plus tard.







Qui d'entre nous n’a pas écouté les récits heureux des premières vacances de grands parents qui découvrirent la mer en 1936 et qui sait ... peut être à Ouistreham !