27 février 2016

Retour sur le conseil municipal du 22/02

Comme nous avions pu vous en informer dans notre article du 20/02/2016 (Lien), le conseil municipal du 22/02/2016 a abordé plusieurs points importants:
  • la clôture du compte administratif de l'année 2015,
  • la présentation des orientations budgétaires pour l'année 2016,
  • l'augmentation des indemnités du Maire et de ses adjoints.

En préambule, remarquons une nouvelle fois l'absence fréquente de plusieurs conseillers municipaux de la majorité. Ces absences posent le problème de la représentation de la majorité municipale. Une conseillère déléguée, par exemple, absente depuis juillet 2015 continue à percevoir ses indemnités ce qui évidemment problème. Le Préfet du Calvados devrait se pencher sur ce sujet.


La clôture du compte administratif 2015


L'ordonnateur (Le maire) doit rendre compte annuellement des opérations budgétaires qu’il a exécutées. A la clôture de l’exercice budgétaire de l'année N, au 31 janvier de l’année N+1, il établit le compte administratif du budget principal ainsi que les comptes administratifs correspondant aux différents budgets annexes.

Le compte administratif :

  • rapproche les prévisions ou autorisations inscrites au budget des réalisations effectives en dépenses (mandats) et en recettes (titres) ;
  • présente les résultats comptables de l’exercice;
  • est soumis par l'ordonnateur, pour approbation, à l’assemblée délibérante (Conseil municipal) qui l’arrête définitivement par un vote avant le 30 juin de l’année qui suit la clôture de l’exercice.

Après une présentation faite, une nouvelle fois, de façon approximative et inconséquente du maire-adjoint aux finances, Romain Bail en sa qualité de Maire s'est auto-congratulé, comme il sait si bien le faire, sur les excellents résultats de sa gestion, à son sens. En témoigne sa page FACEBOOK, où il parle de lui à la troisième personne comme un de nos acteurs français exilé chez Helvètes.






Au delà de cette nouvelle démonstration d'affirmations de petit politicard, qu'en est il réellement de ce bilan ?



Refusant de vous jeter plein de chiffres à la figure, car il est bien connu que l'on fait dire ce que l'on veut à ceux-ci, trois éléments sont essentiels pour comprendre ce bilan en toute sincérité intellectuelle. Des faits, rien que des faits !

  • la vente de l'accostage pour 935 000 €,
  • les augmentations sensibles du produit des jeux du casinos,
  • et l'explosion des recettes tirées de la taxe de séjour (augmentation du tarif de cette taxe et temps exceptionnel de la saison estivale qui a permis d'accueillir beaucoup de touristes).

Aussi, sans ces produits exceptionnels, surtout la vente de l'Accostage, le compte administratif aurait été largement déficitaire de plus de 1 million d'euros. Ces recettes exceptionnelles ont épongé les dépenses somptuaires de représentation ou de voyages du maire et de son équipe (plus de 15 000 €), les dépenses inutiles comme l'achat de deux pyramides gonflables inutilisables car non adaptées à la Manche en raison des marées (au dire même de l'élu-acheteur! ) ou des opérations de marketing comme l'affaire Bourgnon, ou Super Mamie, l'augmentation des frais de personnel depuis le début du mandat...
Alors OUI le compte administratif ressort à + 112 303 € pour 2015 mais avec un produit exceptionnel de plus d'un million d' euros !


Les orientations budgétaires 2016



Si l’action des collectivités locales est principalement conditionnée par le vote de leur budget annuel, leur cycle budgétaire est rythmé par la prise de nombreuses décisions. Le débat d'orientation budgétaire constitue la première étape de ce cycle.


Exténué par sa présentation approximative du compte administratif, le maire-adjoint aux finances, ne fit que l'introduction de ce débat. Romain Bail, s'étant ravitaillé à deux reprises dans les coulisses de la mairie, joua son rôle de tribun en répondant aux questions des élus de l'opposition.


Ce débat imposé par les textes doit normalement permettre de connaître les orientations politiques de la majorité élue. Or au vu des documents fournis et des pingres explications données par Romain Bail, Le Petit Bédouin est consterné par l'absence de connaissances des bases fiscales servant à connaître les rentrées budgétaires envisagées en 2016. L'absence de preuves d'éventuels engagements pour de nouveaux produits exceptionnels, l'absence d'explications sur l'évolution de la masse salariale de la commune rendent l'avenir bien incertain ! Ce qui est sûr car écrit et confirmé lors de ce conseil c'est :


    • la privatisation de services (notez le pluriel) au public.
    • les recettes envisagées des PV sur la commune : 50 000 € (+ 20% par rapport à 2015 !)
    • le transfert du solde du budget annexe du camping sur le budget de la ville à hauteur de 200 000 € (belle cagnotte laissée par l'ancienne municipalité, que Romain Bail devrait reconnaître)


    L'augmentation des indemnités du maire et des adjoints


    Comme nous avions pu vous le révéler dans notre article du 20/02/2016 (Relire l'article: Lien), le point 18 de ce conseil était consacré à l'augmentation des indemnités du maire et de ses adjoints.


    Suite à notre révélation de nombreux Ouistrehamais choqués ont, semble t-il, interpellé l'édile avant le Conseil municipal. Aussi prit-il une attitude théâtrale penaude, pour expliquer que la loi du 31/03/2015 (Lien) lui imposait d'augmenter son indemnité ainsi que celle de ces adjoints. En bref, Romain Bail cette fois-ci respecte la loi ! Qu'on se le dise !


    Sauf que cette loi fixe le nouveau plafond d'indemnités pour les élus à compter du 1/01/2016 et que dans une enveloppe budgétaire contrainte il est laissé à la diligence du Conseil municipal de fixer les indemnités du maire, et des maires-adjoints.
    Des exemples ? En voici deux relatés par Ouest France le 24 février dernier :


     Le cas de Ouistreham 


    Le cas de Louvigny




    Beaucoup d'entre nous se souviennent que lors d'une réunion publique pour les municipales, le candidat Bail avait affirmé que sa rémunération de maire serait le tiers de sa rémunération de professeur ! Il avait aussi affirmé qu'il ne prenait pas le poste pour l'argent. Les larmes m'en montent aux yeux ! On voit tellement peu souvent... tant d'abnégation ! Mais cela c'était avant ...!


    En conséquence, de façon délibérée et en toute conscience, Romain Bail et ses adjoints se sont augmentés respectivement de 11% et de 30% à l' heure où l'on demande un effort financier à tous!