23 février 2016

Les "Sages" aux commandes

Historique du Conseil des Sages




En 1989, Kofi Yamgnane, ancien Secrétaire d’État, a souhaité mettre en place des Conseils de Sages. Le premier a été créé à Saint-Coulitz (29), commune dont il était le Maire. En 1993, les Conseils des Sages existant ont voulu partager leur expérience en se regroupant au sein d’une fédération : la Fédération des Villes et Conseils de Sages FVCS.

"Les communes, conscientes de l’enjeu que représentent en leur sein le capital humain et le vivier d’énergie que sont les « aînés » savent que, quels que soient les âges de la vie, la citoyenneté ne se décrète pas mais elle se construit". LPB ne dirait pas mieux !


Rôle du Conseil des Sages

Le Conseil des Sages apporte des conseils, se définit comme une force de réflexion et de proposition et, enfin, est un instrument de démocratie locale participative. Par ses avis et ses études, le Conseil des Sages donne des éclairages au Conseil Municipal sur les différents projets intéressant la commune et apporte une critique constructive. Il a un pouvoir consultatif s’inscrivant dans une démarche participative importante pour la vie démocratique de la commune. Ce n’est pas un « Conseil de quartier », il n’est pas non plus le représentant des séniors, il représente l’ensemble des citoyens et traite des sujets d’intérêt général. C'est une force de proposition pour :
  • prodiguer des conseils au service des projets de la cité, 
  • faire remonter les souhaits de la population,
  • travailler sur les dossiers proposés par la municipalité, par le Conseil des Sages ou par les citoyens.

Charte de Blois 

La Charte de Blois est venue renforcer, au niveau national, les Conseils des Sages et rappeler leur fonction. Sans être exhaustif, le Conseil de Sages peut faire fonction :
- "d’interface avec la population,
- de demandes de revendications et des doléances,
- de relances de propositions et d’initiatives d’habitants,
- d’études ou de mises en place de projets confiés par la Municipalité ou initiés par le Conseil de Sages,
- de réflexions et de conseils sur des problèmes spécifiques (transports, solidarité, délinquance, circulation …..)
- de lieux d’informations pour la population, par le biais de communication sur ses travaux (presse, manifestation, colloque, publication…)".


Généralement les Conseils des Sages se dotent d'un règlement intérieur et la NEUTRALITE est un engagement :  Le Conseil des Sages travaille en toute indépendance dans le plus grand respect des libertés fondamentales de pensées et d’opinions. Ses membres s’interdisent tout prosélytisme philosophique, religieux, politique et tout procès d’intention dans le cadre de ses débats. 
 

Le conseil des Sages de Ouistreham


La SAGESSE est la qualité d'une personne qui fait preuve de droiture, de prudence et de modération dans ses décisions et ses actes. La sagesse est une qualité que nous développons avec la maturité venue, l'expérience et les épreuves de la vie.

C'est sans doute pour cela que Romain Bail a confié à huit seniors, trois femmes et cinq hommes, (dommage pour la parité !) de notre ville âgés de 58 à 80 ans la tâche de réfléchir, débattre, chercher et de proposer de nouvelles idées pour le développement de Ouistreham. Ce Conseil des Sages de Ouistreham a eu les honneurs de la presse cette semaine (Ouest France Publié le 14/02/2016)

" Créé par la municipalité de Ouistreham, le conseil des sages a engagé un travail de prospective, afin d’imaginer la commune en 2035.


Ils sont huit, de 58 à 79 ans, avec des expériences riches et variées, qui vont de la diplomatie à l’industrie, la santé, la banque, le commerce et l’Éducation nationale. Ils font profiter la commune de leur expérience, en réfléchissant à ce que pourrait être Ouistreham en 2035.
Depuis un an, ils se réunissent chaque semaine pour faire émerger leurs idées, débattre, s’opposer et, finalement, trouver un consensus dans les propositions qu’ils soumettront prochainement aux élus.
La charte et l’éthique de leurs débats sont, à leurs yeux, fondamentales. Pour Alain Mathurin, « la confidentialité, la neutralité et l’indépendance politique et idéologique sont au cœur de notre projet ». Ils ne veulent pas que leurs débats soient portés sur la place publique et fassent l’objet de polémiques. « Notre objectif est de développer la cité et d'améliorer le bien-être de ses habitants, explique Marc Génard. Nous débattons et nous pouvons parfois nous opposer, mais nous finissons toujours par trouver un consensus. » in Ouest France 

Ouistreham à l'horizon 2035!

S'acquittant fort consciencieusement de leur mission depuis bientôt un an et estimant très certainement que Ouistreham est au maximum de son développement économique, que la population est au top du bonheur d'y vivre, les élus ont donc décidé de ne pas s'éterniser sur le présent et de passer à la vitesse supérieure en confiant aux Sages d'imaginer le Ouistreham de l'an 2035 !

A Ouistreham il est :
  • inutile de prodiguer des conseils pour les projets de la ville, le maire étant omniprésent et hyper qualifié, 
  • inutile de faire remonter les souhaits de la population, car tout va bien sans doute, 
  • inutile de travailler sur des dossiers actuels proposés par la municipalité ou par les citoyens (Citoyen : mot barbare pour Ouistreham !).
Jusqu'où ira le ridicule de l'équipe municipale qui a été élue en 2014 et cela pour un mandat de six ans ! Demander à des personnes impliquées et de bonne volonté de faire des plans sur la comète pour 2035 alors qu'il ne reste à cette municipalité que quatre ans à effectuer ? Bizarre !

D'autant plus surprenant que l'on peut se demander comment des personnes retraitées (ce serait la même chose d'ailleurs pour des actifs) peuvent-elles concevoir l'avenir des Ouistrehamais à l'horizon 2035 ! N'est-il pas plutôt dans leur rôle de faire remonter les difficultés actuelles de la population ? Leur sagesse ne serait-elle pas mieux employée à jouer ce rôle, à servir de médiateur en quelque sorte ... ?

Comment ces Sages, que nous respectons, pourraient-ils traiter de l'avenir de Ouistreham, qui, nous le savons tous, sera fusionné à d'autres communes ...c'est le sens de l'histoire! Nous reconnaissons tous la nécessité de mettre en place des coopérations inter-territoriales entrainant par conséquent le besoin de réfléchir de façon large et ouverte à de nouveaux systèmes de gouvernance. Que savons-nous tous, retraités et actifs, des logiques de coopération et de coproduction qui n'ont de sens qu'au niveau d'une agglomération voire même d'une région ! Sans nier leur compétence et leur désir d'être utiles, que dire de la croissance démographique à l’horizon 2035 pour Ouistreham sachant que les études prospectives dans ce domaine ne se font qu' à un niveau plus large (région, département, bassin d'emploi) ? Même chose sur d'éventuelles crises économiques, sur le réchauffement climatique avec une possible montée des eaux de l’estuaire (même si l'idée est insupportable et niée par le Maire et l'ancien Maire), de la poursuite éventuelle du désengagement de l'État, du dialogue actuel et futur entre les acteurs du territoire, pour ne prendre que quelques exemples...

Mesdames et Messieurs les Sages, pourquoi ne pas vous impliquer avec bienveillance au rétablissement du bien-être des Ouistrehamais qui subissent péniblement la politique méprisante de Romain Bail. Votre expérience passée, dans les divers domaines professionnels qui ont été les vôtres, doit vous inspirer des projets utiles, réalisables économiquement et rapidement pour la commune. Et si, au terme des quatre ans, Ouistreham redevenait, grâce à vous, une ville où il fait bon vivre, votre mission serait magnifiquement remplie ! 

Mais notre avis respectueux est sans doute utopique lorsque l'on lit les pages sur les réseaux sociaux de l'un d'entre vous.

Le FN au sein du Conseil des Sages



Ce qu'il faut savoir c'est que le Front National dans son versant le plus extrême est représenté dans le Conseil des Sages. C'est le droit de son membre et le choix du maire en toute connaissance de cause. Mais c'est aussi le droit des citoyens de savoir qui conseille les dirigeants ! Chacun jugera ! Voici un exemple de publication de ce "sage" sur son mur FACEBOOK (Compte libre à la date de parution de notre article)

Publication du 16/12/2015