15 octobre 2014

Les enfants ne partiront plus en classe de neige...

« Ma fille a pleuré hier soir, quand elle m’a donné le mot annonçant que le projet de classe de neige était abandonné à cause de la Mairie»  déclare une maman, très triste, à une de nos journalistes. Puis, elle ajoute : « nous, on ne peut pas partir au ski, alors, c’était vraiment bien que l’école organise ces sorties. »

Doctor Romain et le soutien aux écoles


Revenons-en aux faits. Depuis des dizaines d’années des enfants de l’école Jean Charcot partaient en classe de découverte : classe de neige, classe d’eau (sur le site de la Mazure), classe d’escalade… Pour financer ces projets, les élèves vendaient des objets, l’association de parents d’élèves contribuait, et la mairie apportait une subvention. Le CCAS de la ville aidait enfin, en toute discrétion, les familles en plus grande difficulté.

Les enseignants ont travaillé sur un projet éducatif avec les élèves, confiant dans les propos rassurant de l’élue déléguée aux affaires scolaires lors d’un conseil d’école en juin… Mais, à 2 mois du départ, c’est la douche froide ! Un courrier informe que l’aide municipale ne sera plus jamais accordée. Les enseignants ont alors informé les élèves et les parents :



Mister Bail et les dépenses


Le Petit Bédouin a cherché à comprendre la logique de Romain Bail, premier maire de Riva…

Nous avons d’abord relu attentivement le programme électoral de la liste « l’Avenir au présent », et notamment la page 10 :



LPB ne comprend pas ce revirement car depuis la rentrée, il s’intéresse à l’école Charcot, notre maire ! Pour preuve, souvenez-vous, il a même obtenu le renforcement de l’équipe pédagogique de cette école en imposant sa compagne, au mépris des règles administratives, en la faisant nommer devant 38 enseignants écœurés !

Que s’est-il passé ? Peut-être les caisses de la ville sont-elles vides ? Eh bien oui... si le Maire ne peut plus attribuer 2 000€ aux écoles pour permettre aux enfants de partir, il a, depuis 6 mois, dépensé sans compter pour son prestige. Vous voulez des preuves ? Alors reprenons :     

  •      Création de 6 postes (dont deux au cabinet du Maire, et deux chargées de mission Europe, qui n’apportent rien à la ville) : 272 064€ par an
  •      Changement des panneaux de la ville : 25 000 € (déclaration du Maire dans le journal)
  •      Attribution d’une aide au navigateur Yvan Bourgnon : 25 000€
  •      Rénovation et changement du mobilier du bureau du Maire : 5 à 10 000€ ?
  •      Opération « Romain fait la foire de Caen » : environ 15 000€ (1400 entrées et un cocktail pour 500 convives) 
  •      Etc…

 Le Maire de Ouistreham dépense sans compter. Sa devise : briller pour exister. Alors il dépense dans des futilités mais ne veut plus financer l’essentiel : l'éducation . Donc plus de budget aux bibliothèques des écoles, plus de classe de découverte pour les élèves… 
LPB ne trouve plus les qualificatifs et vous laisse méditer ses articles….

 Ouistreham, la ville où il faisait bon vivre...avant.