02 juin 2017

SOS associations ouistrehamaises (2)

Avant d'aborder la suite de notre premier article (SOS associations ouistrehamaises 1) un petit rappel, la subvention totale aux associations (hors tourisme) baisse de plus de 42 % sur 4 ans ! Entre 2016 et 2017 cette subvention, toujours hors tourisme, passe de 680 889 € à 515 958 € soit - 24 % !

Enfance, jeunesse et coopérative scolaire

L’ensemble du poste « Enfance et jeunesse » augmente de 9 % entre 2014 et 2016 avec une dotation de 380 000 €. Cette augmentation correspond aux financements des nouveaux rythmes scolaires et activités périscolaires, partiellement compensées par l’État. En 2017 l’augmentation sera de 2 %. La subvention de la crèche « Les petits mousses » a augmenté de 20 % en 2016 et cette subvention est maintenue en 2017.


Les coopératives scolaires, après des baisses notables (-18 % entre 2014 et 2015 puis - 2% en 2016) voient leur subvention augmenter symboliquement de 1 % pour atteindre 14 015 € !  Ce montant se répartit de la façon suivante en 2017 :  
  • l’animation culturelle devrait perdre 5 % (avec 6 974 €),
  • les voyages scolaires augmenteront de 8 % en 2017 après une perte du même montant en 2016,
  • Le collège a vu son enveloppe augmenter de 1 140 € (2014) à 5 120 € en 2016. Une nouvelle hausse lui permettra d’atteindre 12 000 € en 2017. Faut-il rappeler que le collège dépend du conseil départemental et qu’une ville n’a de compétences que pour les écoles élémentaires… Mais 4 000€ sont prévus pour aider des collégiens à se rendre en Europe…

Humanitaire, social, coopération, patriotisme et divers


La subvention pour l’humanitaire et le social passe de 26 260 € en 2014 à 8 015 € en 2016. En deux ans la baisse des allocations de la mairie à ces associations atteint - 77 % ! En 2017 nouvelle baisse de 45 % (4430 €) ! 



Le plus impacté au cours de ce mandat est le "GES des jardins solidaires" ou les jardins du Petit Bonheur, qui chute de 13 000€ à 0€ en 2016 ! A rapprocher de la baisse des abattements pour les familles et les plus démunis de la taxe d’habitation ! Le maire ne veut pas de pauvres sur la commune ?



Secours libre, Entraide et Solidarité qui nourrissent plus de 400 bénéficiaires par semaine recevront 2 000 € (1/10 de la subvention accordée à l’association la Mue !) contre 3 000 € en 2014. Sans doute un effet des baisses de subventions de l’Etat ! L'association caritative de Monsieur Nicolas ne reçoit plus d'aide pour 2017. Le décès de son fondateur ne doit pas nous faire oublier ses longues années de bénévolat au service des plus démunis.  

La coopération technique a disparu du radar de Ouistreham ! Tout juste 5 € pour certaines associations leur permettant d’être présentes au forum des associations !

Les associations patriotiques sont malmenées dans une ville qui se veut lieu de mémoire ! Moins 66% entre 2014 et 2016 et à nouveau -20 % ! 405 € pour honorer nos combattants de la dernière guerre ! Une honte ! 



Le poste "divers" concerne le COS, la SNSM, la bourse pour le permis de conduire et un nouveau venu ! La somme globale allouée en 2015 (28 300€) se rétrécit pour atteindre 18 935 € en 2016 soit une baisse de 33% ! Et miracle 2917 est une année faste avec une remontée de 27 % (24 015 €). Voyons les choses en détail :
  • Le COS (Comité des Œuvres Sociales de la mairie) passe de 26 500 € à 15 000€ entre 2015 et 2016 soit une baisse de 43% et perd, en 2017, 10 % supplémentaire (sans doute en raison de la baisse des effectifs partis à Caen la mer. 
  • Pour la SNSM, l’enveloppe destinée aux formations des sauveteurs passe de 4 200 € à rien en 2016 et même chose en 2017 ! Celle destinée à la station de Ouistreham baisse de 1 800€ en 2014 à 1 200€ en 2016, soit un tiers de moins ! En 2017 on assiste à une volonté de remonter à 1500 € ce qui est bien peu pour une association qui fait tant pour la sécurité et le sauvetage en mer.


Nombre d’associations reçoivent elles aussi 5 € pour pouvoir être présentes au forum des associations. Mais il y a deux grands victorieux dans ce chapitre : la bourse pour le permis de conduire qui passe de 890 € à 5000 € et les amis du CIFB (Centre d’interprétation Franco-Britannique), nouvelle association "baillesque" qui reçoit 4 000 € autant que les associations caritatives citées ci-dessus ! Elle est pas belle la vie à Ouistreham ! 


Association de personnes indépendantes de la mairie ?

Les associations sportives


La cure d’austérité des années précédentes semble un peu enrayée en 2017. Les dotations de principales des activités sportives de Ouistreham avaient globalement baissé de 32 % de 2014 à 2016. Elles augmenteront de 5 % en 2017 si l’on en croit le budget primitif. Deux grands bénéficiaires des largesses de Romain Bail : la SRCO qui voit son budget passer de 600 à 8 000 € ce qui est un budget plus raisonnable dans une ville station nautique, et la "pétanque et les boules de loisir" qui est propulsée au sommet des augmentations : + 3405 % ! En effet la subvention va passer de 100 € à 3 505 € (déplacement en perspective à cause du musée ?). 

Nous nous amusons de ces augmentations qui portent malgré tout sur des montants relativement modestes. Les budgets plus substantiels varient dans des proportions assez faibles : stagnation à un niveau bas pour OCEAN, l’AJSO, le tennis et le football, augmentation du judo qui retrouve son niveau de 2015.



Romain Bail depuis son élection, et Mmes Lise Nicolle, Isabelle Muller de Schongor et Chauchard, s’inscrivent parfaitement dans la volonté non dissimulée de réduire le rôle des associations de notre ville au profit du secteur marchand. L'année 2017 va être une nouvelle année noire. Sous couvert d'une réduction des dotations de l'État, le montant versé par la mairie sera en réduction de 42 % par rapport à 2014 et 24 % par rapport à l’année dernière ! A cela s’ajoute, depuis le 1/01/2016, l’abandon par la mairie de l’aide matérielle pour établir la comptabilité des associations, dispositif qui existait depuis de nombreuses années. Les associations font désormais appel à un prestataire extérieur.

Romain Bail n’a pas compris depuis le début de son mandat l’importance de la contribution indispensable des associations à la société et son nécessaire soutien public. Elles sont de formidables vecteurs du développement d’une société plus solidaire, plus juste et plus humaine. Par leur capacité à créer et entretenir du lien social entre les personnes, les associations favorisent une citoyenneté active et concrète. Il serait temps de le comprendre !