24 juin 2017

Sur les routes de la Libération

On a testé pour vous...

Nous l'attendions car elle avait été annoncée avec grand fracas ! Quoi donc ? Mais l'exposition "Les routes de la Libération" qui est actuellement sur "The plage to be". Selon la presse environ 10 000 € ont été déboursés pour cette exposition que nous étions impatients de voir sur notre perle de la Côte de Nacre.

http://www.ouest-france.fr/normandie/ouistreham-14150/les-routes-de-la-liberation-une-expo-voir-en-juin-5026113


La perle dans son écrin.

La visite


Tout d'abord nous avons été un peu surpris par l'écrin "Tupperware" qui gâche complètement la perspective vers la mer et qui est visiblement disposé à l'entrée de la plage pour faire entrer le maximum de chalands (il y a d'ailleurs un compteur à l'entrée). Notons aussi que l'abri est largement surdimensionné par rapport à la taille de l'exposition. Et visiblement cette dernière n'était pas destinée à être hébergée sous une tente blanche trop lumineuse rendant éclairage et rétroprojecteur inutilisables ! Les boitiers électriques et les fils sont apparents. On sent le bricolage !

A peine entrés dans la place on se heurte à un mur aux couleurs du camouflage militaire constituant un sas peu accueillant. Quant à la taille de l'exposition elle est plutôt riquiqui! Des portraits sont accrochés au plafond et différentes planches nous présentent le déroulement de la dernière guerre en Europe. Difficile de s'y repérer. Il n'y a pas de parcours fléché. On flotte d'abord puis on s'échappe très vite ou bien on picore ! Le côté pédagogique qui sied à une exposition de ce type est oublié ! C'est du lourd pour intellectuels avertis et historiens car le contenu est riche en textes, reproduction de documents et portraits de toute l'Europe ... mais il faudrait des heures pour lire tous les panneaux ! Un constat : très peu de personne les lisent ! Les panneaux sont davantage destinés à être publiés qu'à être exposés. On sent l'inexpérience des organisateurs en matière de muséographie.
10000 euros?

Nous ressortons (déjà) après quelques mètres (9 en l’occurrence!) du cœur de l'exposition. On peut alors voir des vidéos présentant différents thèmes en ... anglais !

Une des vidéos en anglais,
 il y en a 7 en tout.
les différentes vidéos encadrées en rouge

Toutes ces vidéos sont en anglais excepté la dernière qui, elle, ... n'a plus d'écouteur !  Si vous ne parlez pas la langue de Shakespeare et bien tant pis pour vous, passez votre chemin. A la sortie quelques parapluies "the plage to be" sont en vente à 15€  alors que nous sommes en pleine canicule ... on se retient de rigoler ...

Au final, pour ceux qui sont habitués aux musées, l'exposition est certes intéressante mais elle est bien en dessous des ronflantes déclarations de promotion. Celle-ci semble davantage prendre sa place dans un musée dédié à la dernière guerre comme exposition temporaire que complètement sortie de son contexte. 

Peut-elle attirer des touristes en route vers la plage? A l'évidence non vu la vitesse à laquelle ceux-ci la traverse. Elle n'est pas grand public. Dans l'article du Ouest France il y est dit qu'elle aura "un impact fort sur le dynamisme économique local", une formule bateau de conseillers en communication amateurs ! 

Quelques interrogations


Nous avons quelques interrogations par rapport au coût de l'exposition. Sachant que la municipalité dispose de ressources internes conséquentes pour réaliser une exposition sur un sujet identique pourquoi l'externaliser en signant un chèque ?

En effet,  nos élus déclarent s'engager dans un très important projet de musée à 15 millions d'euros et ils ne sont pas capables d'utiliser des ressources internes pour réaliser une petite exposition estivale ? Surprenant non ? Stéphane Simonnet, ancien directeur scientifique du mémorial de Caen, est, rappelons-le en charge du conseil scientifique du futur musée à Ouistreham... Rappelons également les 4000 € attribués récemment à l'association les "Amis du centre d'interprétation Franco-Britannique", somme non négligeable au regard des sacrifices demandés aux Ouistrehamais. La ville dispose par ailleurs d'un comité scientifique, d'un comité de pilotage et d'un comité d'histoire, rien que cela ! Et il faut encore débourser 10 000 euros pour une exposition ?! Pourquoi ne pas avoir chargé toutes ces personnes de la réalisation d'une petite exposition de sensibilisation mémorielle ?  A fortiori notre maire est professeur d'histoire...

Tout cela ne semble vraiment pas très sérieux et demeure inquiétant vu le coût de cette "exposition communication" pour la suite des événements... Et à ce prix là les vidéos auraient au moins pu être traduites en français ! N' y a t-il pas un service Europe à la mairie?


Extrait du bulletin municipal.


Cela coûte donc 333 euros par jour à la commune amis Ouistrehamais !

Ne doutons pas que le bilan qui sera tiré de cette exposition par la municipalité sera très favorable (pas de livre d'or pour les commentaires ou les observations, juste un comptage des passants, le mot est choisi intentionnellement !). On l'entend déjà. Beaucoup de visiteurs ! Congratulons-nous ! La réalité c'est beaucoup de passage, situation oblige, pour une expo au contenu riche mais peu pédagogique pour ne pas dire ...fastidieux, certainement pas grand public comme le laisse présager son implantation sur la plage !  

https://liberationroute.fr/pages/liberation-route-europe-foundation