31 mai 2017

SOS associations ouistrehamaises

Lors du Conseil municipal du 10 avril dernier le compte primitif 2017 de la commune a été approuvé. C'est le premier acte obligatoire du cycle budgétaire annuel de la commune pour l'année en cours. Par cet acte, le trésorier est autorisé à effectuer les opérations de recettes et de dépenses inscrites au budget, pour la période qui s’étend du 1er janvier au 31 décembre 2017Nous avons analysé la partie de ce compte relative aux subventions destinées aux associations afin d’étudier comment elles étaient réparties par la mairie.

SOS associations ouistrehamaises


En période de vaches maigres un certain nombre de villes font le choix de préserver leur tissu associatif en faisant pression sur les dépenses de fonctionnement ou sur le niveau d’investissement. Les villes justifient leurs choix par le rôle des associations dans la vie de la cité pour «construire une ville apaisée».
A Ouistreham c’est la douche écossaise pour les associations ! Pain sec et eau ! Le niveau d’investissement, les dépenses de fonctionnement de la ville, à la mode Bail, plombent les finances malgré les ventes d'actifs et les associations vont en faire les frais une fois de plus. Vous voulez du concret ? Le Petit Bédouin va vous en donner. 
La subvention totale aux associations passe de 1 262 166 € en 2014 à 744 850 € en 2017 soit une baisse de près de 40 % ! La vérité nous oblige à dire qu’en 2017 la subvention accordée aux associations touristiques n’a plus lieu d’être puisque c’est Caen la mer qui gère désormais ces activités. Aussi par souci d’honnêteté nous avons fait le calcul en retirant le domaine du tourisme entre ces 2 dates et le résultat est encore plus désastreux car la baisse atteint 42 %  
Notons cependant que la mairie a annexé le solde positif de l’office du tourisme à l'encontre des pratiques votées à Caen la mer.

  

Culture et loisirs, le dessous des cartes


L’ensemble "culture, musique, théâtre, loisirs" est passé de 50 870€ en 2014 à 45 161€ en 2017 soit une diminution modeste de 11% sur 4 ans. En période de baisse des dotations de l’État on trouve cela remarquable !  Mais LPB est allé creuser un peu … Voyons donc les choses de plus près.
La subvention "culture et musique" (hors théâtre et loisirs) augmente de 15% entre 2016 et 2017 ! Réjouissons-nous … mais rappelons-nous aussi qu’elle avait baissé de … 63 % entre 2015 et 2016 et de 10% entre 2014 et 2015 !  En résumé la dotation affectée à la musique passe de 23 565 € en 2014 à 8 400 € en 2016 avant de remonter à 9 700 € en 2017 (près de 60% de baisse en 4 ans) !


"Le théâtre", après avoir perdu la moitié de sa subvention entre 2014 et 2016 reprend des couleurs avec 33 % d’augmentation en 2017 ! Pour la rubrique "Loisirs" (rubrique dans laquelle on trouve de nombreuses associations comme Arts plastiques, Association familiale, Cinéma Le Cabieu, Passeurs de livres,...), oubliée la baisse drastique de 41 % de 2016 et vive 243% de hausse en 2017 !!!! Calmez-vous chers lecteurs ! Toutes les associations ne sont pas logées à la même enseigne ! L’heureuse bénéficiaire de l’augmentation est l’association la Mue de Karine Saporta avec une subvention de 20 000€, inexistante antérieurement ! Cette subvention représente 44 % de l’ensemble "Culture, musique, théâtre et loisirs" ! Notons que le siège de l’association est à Cairon (https://www.lamue-karinesaporta.com/) !  
Le cinéma Michel Cabieu dont on connait le dynamisme et le rôle majeur dans la culture et l’animation de la ville stagne à 6 000 € après une baisse de sa subvention de plus de 50% et la suppression de l’aide de 4 500 € en soutien à son festival "musique et 7 ème Art" ! Cette amputation a évidemment eu pour conséquence l’abandon de ce festival. (http://www.libertebonhomme.fr/2016/05/08/a-ouistreham-le-cinema-le-cabieu-a-tres-peur-pour-son-avenir/).
Petite particularité dans les loisirs, les lames normandes se voient accorder une subvention de 2500 € !?

Les jumelages et le tourisme  


Les jumelages ont profité d’une enveloppe augmentée de 48 % passant de 1 350 € à 2 000 € entre 2014 et 2015-2016. En 2017 c’est le jackpot avec une augmentation de 650 % (15 000 €) ! Les visites du maire ont vraisemblablement dynamisé les relations ! Des vadrouilles en perspective non enregistrées dans les frais de mission ?
Le tourisme avait une subvention de 330 000 € supprimée puisque ce domaine est désormais  de la compétence de la communauté urbaine depuis le 1er janvier 2017, conséquence de la réforme des collectivités territoriales.


Pour faciliter lecture et réflexion sur ce sujet nous aborderons la suite dans un prochain article.