08 juin 2017

1944, le prix de la liberté

En cette période du souvenir du 6 juin 1944 nous ne devons pas oublier ... 

un aspect du débarquement ...


Durant 3 mois, le débarquement, suivi de la bataille de Normandie, a coûté la vie à près de 98 000 soldats alliés et allemands. C'est un chiffre considérable mais qui ne doit pas masquer le prix payé par les populations civiles, victimes "collatérales" d'un conflit qui a embrasé la planète entière.

La population normande dut en effet, subir un véritable calvaire, confrontée jour et nuit, pendant trois mois, à des bombardements extrêmement intenses, à la rage des combats et aux exactions des soldats hitlériens accoutumés à un haut degré de violence.


... le martyre des civils 




Le 6 juin 1944, le jour du débarquement, 3 000 civils normands ont péri (nombre équivalent à celui des soldats alliés qui ont perdu la vie ce jour là) victimes des bombardements préparatoires aux opérations aéroportées et navales. Ensuite, durant la bataille de Normandie, les populations civiles ont continué à subir les effets des multiples bombardements de points stratégiques définis par les alliés. C'est aussi 650 résistants et otages bas-normands qui furent fusillés en représailles aux opérations de sabotage perpétrées avant et après le débarquement. Mais il faut dénombrer aussi les victimes des mines et engins explosifs qui n'avaient pas encore été neutralisées.



...et particulièrement ceux de Ouistreham 


La ville de Ouistreham ne fut pas épargnée et de nombreux civils accompagnèrent nos héros du débarquement dans la mort. Les noms inscrits sur les monuments aux morts en attestent. 


Lettre du président des "Liens de l'histoire" à Monsieur Ledran et ses conseillers en 2003 



 
Un exemple de ces bombardements : La ferme du pavillon à Ouistreham avant la guerre

 Après le débarquement, le 8 juin , trois morts ...
 

carnet familial
N'oublions pas alliés et civils unis dans la mort pour notre liberté en 1944.

 

Pour en savoir plus