05 mars 2017

Romain "le Rouge"


Cette campagne électorale présidentielle restera dans les mémoires comme celle où les candidats les plus prompts à réclamer une justice plus forte et plus sévère sont les plus prompts à se défiler devant celle-ci une fois qu'elle les rattrape. La trêve prévue dans les publications du Petit Bédouin ne pointe pas encore le bout de son nez que le spectacle à déjà commencé.

Nous apprenons que :
"Une manifestation de soutien à la candidature de François Fillon est prévue dimanche 5 mars au Trocadéro sur le parvis des Droits de l'Homme, dès 15h. Au départ, cette marche se voulait "contre le coup d'État des juges", mais le camp du candidat s'est finalement ravisé - du moins sur les termes officiels choisis pour présenter le rassemblement".(lien)

Notre municipalité, avec à sa tête Romain Bail, ne pouvait échapper à cet appel et quelques troupes locales ont pris la décision de prendre la route de la capitale. Ce n'est pas l'engagement de Romain Bail et ses troupes auprès de leur leader que nous épinglons dans cet article mais ses propos cinglants il y a quelques mois à propos de manifestants à Ouistreham ! En résumé : "Faites ce que je dis ... pas ce que je fais" !

Retour sur les propos baillesques !


Rappelez-vous les déclarations de notre édile à propos de l'acte de manifester au cours du conseil du 21/03/2016:



"Nous ne céderons pas sur cette manière de faire [ndlr : l’appel à manifester] qui est la manière des faibles et des lâches, [et qui consiste à] s’exprimer dans la rue (…) quand on est pour certains des soixante-huitards un peu attardés en mal de reconnaissance ou des post-soixante-huitards aguerris... »

A notre stupéfaction un photomontage présentant notre jeune maire sortant de la Sorbonne, haut lieu de la contestation étudiante en 1968, sous le regard des CRS a circulé sur les réseaux sociaux en mars 2016. Ce n'était donc pas ...fictif ? On comprend mieux alors pourquoi la municipalité laisse les pavés de la rue de la mer se déliter tranquillement...!

Romain le rouge en 68?


On n'est pas des pigeons !


Voici que nos notables, qui ont si vertement tancé, ironisé, conspué les manifestants ouistrehamais investissent la rue, battent le pavé parisien ! Quelle ironie ! On se rappellera les invectives de Bail contre le préfet accusé d'être "sous influence" lorsque son Partenariat Public Privé (PPP) fut retoqué par les juges du Tribunal Administratif de Caen ! Et maintenant il participe à une manifestation qui joue le peuple contre les juges à la demande de Monsieur Fillon. Mais la démocratie ne se définit-elle pas d’abord par l’état de droit, dans lequel la loi est la même pour tous, puissants ou misérables !


Dernier info : Alors que la Préfecture de Police de Paris annonce 30 000 manifestants, les journalistes 40 000, Romain Bail, de retour vers Ouistreham tweete qu'ils étaient 200 000 ... enfin 200 001 avec lui ! 



Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le Trocadéro, il faut savoir que cette place ne peut contenir au plus que 80 000 personnes ! 

Ah sacré Romain "le Rouge" !!!!