01 décembre 2016

Triste sire !



Il existe dans notre société des personnes intrusives qui n’ont, en général, pas conscience de leur comportement. Elles sont convaincues d’avoir du cœur et de veiller au mieux sur leurs amis, leur famille, leur groupe… Les rejeter brutalement d’un «de quoi je me mêle?» ne peut que renforcer leur comportement disent les psy.... Je vous entends réclamer un exemple ? En voici un de taille ! Pour cela, une fois n'est pas coutume, allons voir un blog remarquable et voisin du nôtre ne serait-ce que géographiquement " La Vigie de Lion sur Mer " ( http://lavigielionsurmer.over-blog.com/ ). Nous pouvons y lire un texte du  1er décembre que nous soutenons totalement.  



"Dans un communiqué, Romain Bail, maire de Ouistreham, à qui personne ne demande rien, apporte son soutien à Patrice Crétel dans le cadre des élections municipales de Lion-sur-Mer, qui saura poursuivre le travail de la maire sortante que R. Bail félicite par ailleurs pour le travail réalisé.
Deux remarques.
Il n'y a rien d'étonnant à ce soutien, Romain Bail ayant participé à la constitution de la liste.
Plus surprenant, indiquer qu'il y aura une continuité avec le travail de la maire sortante, c'est ne rien connaître à la réalité lionnaise qui a vu s'opposer P. Crétel avec la maire sortante, au point qu'il a démissionné.
M. Bail ferait mieux de se concentrer sur la gestion de sa ville, à moins qu'il ne conseille à la liste qu'il soutient, de proposer des parcmètres payants sur la commune de Lion, ou de supprimer les abattements qui existent en matière de Taxe d'Habitation, autant de mesures qui font le bonheur des Ouistrehamais...
Triste sire..."



Chers amis de Lion-sur-mer on ne saurait mieux dire ! Nous partageons entièrement votre point de vue. La ville de Ouistreham n'a pas, par l'intermédiaire de son maire, à vous donner des leçons ! Les élus de notre ville devraient au contraire prendre conscience de votre courage, vous, les maires adjoints ou conseillers, qui avez démissionné pour manifester votre désaccord. A Ouistreham les élus râlent, ragent, se sentent parfois méprisés, disent en catimini du maire qu'il est ingérable ... mais ils restent au chaud, entre eux se sentant devenus ... des petits petits notables ! Tristes sires !