02 juillet 2016

Quand Romain Bail pète les plombs !

Lundi soir  27 juin se tenait à 18h le Conseil Municipal de Ouistreham Riva Bellaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa. Depuis le mois de mars, date du conseil précédent, on attendait le suivant et on finissait pas croire que Romain et ses 22 bras mécaniques redoutaient une troisième révolte des Ouistrehamais. Il n'en a rien été puisqu'une partie des adhérents du Petit Bédouin avaient décidé de se réunir en toute sérénité et dans le calme, devant la mairie pour manifester leur désaccord concernant la politique baillesque avec un seul slogan : "une ville à la dérive ! ". Notre attitude responsable (eh oui !) évitait ainsi au locataire de la mairie de ne pas prononcer un huis clos nous privant de débats, pour le moins hauts en couleur, si on en juge en regardant les vidéos de ce conseil ! 

Les cinq premières heures se sont déroulées dans un tel calme tel que certains élus semblaient s'endormir. Bobby connut son heure de gloire en annonçant la vente prochaine de sacs à crottes qui porteront le nom de Bobbynos. Et oui il en est là Bobby à donner son nom à des sacs de crottes pour chiens... Quel homme !


Romain justifie ses voyages



Vint l'heure des questions diverses, parmi lesquelles une question de Martial Dan demandant une nouvelle fois les justificatifs de dépenses des voyages à l'étranger du maire et de certains adjoints, jamais fournis malgré ses demandes répétées. Romain Bail se justifia en expliquant n'avoir jamais reçu de courrier officiel avec accusé de réception.

Commença alors une très longue litanie détaillée de prix de billets d'avion, de locations de voitures, de repas, de pauses-café etc... pour les séjours en Angleterre, à Chypre et en Croatie. S'en suivit une salve d'applaudissements des 22 bras mécaniques ayant reçu ordre d'acclamer ce vibrant et brillant exposé !

Entre nous Romain nous n'avons toujours pas entendu parler des justificatifs sur votre petit séjour à Saint-Tropez avec Monsieur Baillergeau ? On attend toujours le prix du restaurant, de l'hôtel, de la location de voiture qui fut accidentée. Mais ce sujet est peut-être trop pénible ? Un accident c'est toujours difficile à revivre et nous nous comprenons !

Et puis vint le temps des mensonges et des improvisations : Le voyage à Nicosie serait remboursé par l'organisme organisateur l'AFCCRE ! Le voyage en Croatie serait remboursé par la ville de Rueil-Malmaison ! Hélas nous sommes sceptiques ... aussi demanderons-nous au trésorier, n'en doutez pas cher Romain. Nous avons eu tellement de surprises, de mensonges depuis deux ans ! Vous voulez des exemples ? Baisse des impôts à raison de 1% par an, un euro dépensé est un euro utile, ou encore un grand chantier de petits travaux ... Les exemples pullulent !   

Romain pète les plombs



Puis soudain voulant sans doute trouver un bouc-émissaire, une tête de turc pour se défouler, Romain jette son dévolu, sa colère, sa hargne ou plutôt sa rage sur Raphaël Chauvois, élu de l’opposition et sur ce torche-cul, votre canard préféré... en les accusant de faire le jeu du populisme, du Front National et du régime de Vichy qui n'aurait pas fait mieux .... ! Dur pour nous les bédouins d'entendre de tels propos, nous qui comptons dans nos membres des personnes affiliées à des partis politiques différents à l'exclusion des extrêmes !





Oui oui vous avez bien entendu "vous salissez la ville, vous êtes une honte vivante, vous êtes 0 le plus minable des élus de l'opposition, démissionnez, démissionnezsuivi par  Poilpot, n'écoutant que la voix de son maître pour vociférer également.

Le Conseil Municipal se termina dans une telle ambiance de haine que l'ancien maire, André Ledran, précédé de Denis Josquin visiblement très choqués de cet accrochage peu glorieux crurent bon de recadrer Bail en le rappelant à ses devoirs de maire ce qui est la moindre des choses pour un élu qui ne sait que diffamer quand il ne se livre pas à des leçons de morale.

Même le journal le Liberté fit ses gros titres dès la fin du conseil municipal de l'incident le soir même.






Romain Bail a montré son vrai visage, un manque de maîtrise lors de ce pétage de plomb indigne d'un élu de la République et d'un membre des Républicains pour une question, somme toute assez banale et justifiée, à laquelle un élu doit répondre car il doit rendre des comptes ! C'est la loi de la République !


Nous ne sommes pas au bout de nos surprises et de notre effarement face aux agissements de ce maire suffisant, méprisant, au costume de premier magistrat de la commune trop grand pour lui. Pour reprendre les propos de lecteurs : « quand Bail ne se maîtrise plus...et se parle dans la glace ! » ou encore « Il a un culot à la hauteur de l'estime qu'il se porte et de la confiance qu'il place en lui-même : démesuré » !

A notre tour nous vous conseillons Romain Bail : DÉMISSIONNEZ, DÉMISSIONNEZ !