10 mai 2016

Léon Gautier, notre Héros


Nous connaissons tous Léon Gautier, il est devenu une icône, le symbole vivant de la paix et de la réconciliation, l’emblème de Ouistreham.

Un destin incroyable


Léon Gautier est né à Rennes le 27 octobre 1922. À l'âge de 17 ans, il s’engage dans la Marine nationale le 19 février 1940. Embarqué sur le Courbet,  il participe à la défense de Cherbourg puis de Carentan jusqu'au 29 juin 1940. Le Courbet rejoint l'Angleterre à Portsmouth, l'équipage est débarqué puis envoyé dans un camp à Haydock Park. C'est là que Léon Gautier apprend qu'un général nommé "de Gaulle" forme une armée de volontaires pour continuer le combat. Léon Gautier s’échappe alors du camp et rejoint la France libre à Londres le 13 juillet 1940 et il prend part à la revue des Français libres le 14 juillet de cette même année devant la future reine Élisabeth II.

Le 2 août 40 il embarque sur un nouveau bâtiment qui assure des convois en Atlantique, mais lors d'une escale à Middlesboraugh, il se casse le bras. Guéri il embarque de nouveau, cette fois ci dans un sous-marin, le Surcouf. Plus tard débarqué pour raisons de santé Léon décide alors de se porter volontaire pour le bataillon des fusiliers marins qui a pour mission la défense des côtes de l'Afrique occidentale et du Liban.

En avril 1943, il se porte volontaire pour rejoindre les fusiliers marins commandos et rejoint Londres où le commandant Kieffer fait un choix parmi tous les volontaires. Il est sélectionné à 20 ans. Après un entraînement à Eastbourne, il part pour le camp d'Achnacarry en Écosse. Les entraînements sont très sélectifs, parfois à balles réelles, les abandons sont nombreux mais Léon Gautier obtient le droit de porter le béret vert, Il devient fusilier marin commando. De retour dans le sud de l'Angleterre il continue les entraînements en effectuant des raids de sondage et de reconnaissance sur les plages européennes. Ces raids sont dangereux et Hitler ordonne que tout commando fait prisonnier soit exterminé. Le 25 mai 1944, il part pour un camp secret près de Southampton. Il est alors mis au courant du débarquement et étudie les plans. Ce camp est gardé par des militaires américains qui ont l'ordre de tirer sur les personnes qui essaieraient d’en sortir.

Ils sont donc 177 commandos sous les ordres de Philippe Kieffer à débarquer. Le 5 juin à 17h, il embarque sur la barge 523 en direction l'île de Whight, puis à 22h30 c'est la direction de Colleville. Le 6 juin à 7h23 les 177 Français ont le privilège et l'honneur de fouler le sol les premiers. Ils libèrent 2 km de plage par l’intérieur et le casino transformé en bunker. Dans la matinée, 10 commandos sont tués à Ouistreham, 34 blessés sont évacués. A 11h30 c'est le retour vers la plage ou les commandos avaient laissé leurs sacs. Après un petit ravitaillement et le remplissage des chargeurs ils prennent la route de Saint-Aubin d'Arquenay puis de Bénouville. Ils traversent le Pegasus bridge et se dirigent vers Amfreville. Ils resteront jusqu'au début août à Bavent, dans les bois, à tenir le front face aux attaques allemandes. Ils libèrent Pont-l'Evêque et achèveront la campagne de Normandie à Beuzeville après 78 jours de combat. Léon Gautier figure parmi les 24 commandos sur 177 qui termineront la bataille de Normandie sans être touchés. Il fut démobilisé en août 1945


Léon Gautier est Commandeur de la Légion d'Honneur et décoré de la médaille de l'ordre de l'Empire britannique.



Source : http://www.meretmarine.com/fr/content/rencontre-avec-leon-gautier-veteran-du-commando-kieffer


Un homme qui vit avec son temps




Vous connaissez l'application le Soldat Léon ? Non pas encore ? Alors venez vite sur le toit de l'office du tourisme, devant la plage, esplanade Lofi et, retrouvez-vous au cœur des événements du 6 juin 1944, à Ouistreham, aux côtés du Commando Kieffer. Léon vous y accompagne dans sa mission, la prise du Casino de Ouistreham ! Avec une tablette ou un smartphone, vous revivrez l'exploit !


Source: http://www.soldatleon.fr/