12 août 2014

La SNSM en danger !!!!


Chaque année à la saison estivale, touristes et habitants de notre commune affluent en famille chargés de leurs draps de bain, de leurs parasols, et autres râteaux ou seaux annonciateurs de châteaux de sable pour profiter de notre belle plage de la côte de Nacre. Ils profitent évidemment de la baignade dans les eaux tempérées de la Manche.


Sans le savoir, ces journées inoubliables en famille se déroulent sous la surveillance bienveillantes de femmes et hommes qui ont choisi parfois très jeunes d'être au service de tous. Ces «vigiles» de l'ombre, ce sont les sauveteurs de SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer). 

« Le Petit Bédouin » a souhaité faire un focus sur ces femmes et hommes qui sont prêts à tout instant à mettre leur vie en danger pour aller secourir un nageur en difficulté ou tout simplement consoler un enfant égaré dans l'attente de ses parents au poste de secours.

En 2013 sur l'ensemble des plages françaises mais également au large des côtes, les sauveteurs de la SNSM ont secouru plus de 7604 personnes et ont effectué plus de 4867 interventions.

Créée sous la forme d’une association loi 1901, la SNSM, dont la vocation première est de secourir bénévolement et gratuitement les vies humaines en danger, en mer et sur les  côtes, a été reconnue d’utilité publique en 1970. A ce jour, la SNSM compte 4400 sauveteurs embarqués bénévoles, 1397 nageurs sauveteurs,  219 stations de sauvetage ainsi que 273 postes de secours en plage.
Merci à la SNSM et à ses membres attachés à des valeurs d'entraide, de secours et de solidarité.Merci au délégué départemental du Calvados de la SNSM, Philippe Auzou, ancien commandant du port de Ouistreham ! Merci aussi, à toute l'équipe du Saint Anne des flots, et à son pacha l'inénarrable Philibert Capdevile...

Toutefois la SNMN est en danger ! Il faut savoir qu'elle n'est financée que par 25% d'aides publiques.La réforme territoriale et son corollaire, la possible suppression de la «clause de compétence générale», permet à chaque collectivité de sélectionner les projets aidés. La moitié des investissements pour la construction et l'entretien de la flotte - environ 3 millions d'euros par an - sont aujourd'hui assurés par les départements, les régions et les mairies. Or certaines régions et départements s'abritent déjà derrière la remise en cause annoncée de la clause de compétence générale pour refuser de participer à son budget…».
LPB interpelle les élus de la Région de Basse-Normandie, du Conseil Général du Calvados et de la Municipalité de Ouistreham sur ce sujet. LPB sait que Romain Bail, lors du pot d’accueil des sauveteurs, début juillet a annoncé deux mesures : 
  1. "les CRS iront maintenant sur les plages de Lion sur mer à Ouistreham", et d'ajouter, "je demanderai des renforts supplémentaires s'il le faut"!
  2.  "le poste de secours N°1 sera prochainement déplacé, pour être au plus prés de la mer" sic!
LPB a enquêté, il y avait 722 CRS affectés en 2002 en France et seulement 470 depuis deux ans. Ces policiers sont uniquement déployés sur des plages très fréquentées. 

Source:http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/08/06/polemique-sur-la-surveillance-des-plages-apres-une-serie-de-noyades_3457945_3224.html)

Quant au poste de secours n°1, encore une annonce improvisée du nouveau vice-président de Caen la mer, en charge du littoral ! Monsieur le vice-président, avez vous pensé au déplacement des réseaux électriques, eaux usées, eau potable vers le bord de mer pour installer un nouveau poste de secours sur le domaine public maritime ? Monsieur Pujol aurait du vous dire que lors des grandes marées ce poste de secours a déjà les pieds dans l'eau ! Vous ne le savez pas et vous êtes bédouin ?
Comme, le font nos journalistes il faut travailler les dossiers monsieur le Maire....