04 août 2014

Dossier de l'été: les finances de Ouistreham

Le Petit Bédouin profite du mois d'août qui est plus calme, entre l'effervescence des fêtes commémoratives et l'agitation de la rentrée, pour revenir sur un dossier plus sérieux: les finances communales.
Fidèle à sa ligne éditoriale, LPB ne publie que des éléments justifiables, issus de publications dans les journaux, ou d'études de dossiers.

Rappelez-vous chers lecteurs, la lettre de Romain Bail datée du 13 mai dernier sur les finances de la ville :




Analyse de texte pour commencer :

Monsieur le professeur nous dit "l'équipe dont je suis à la tête" ! Ce n'est pas français !

Il faut dire : "l'équipe que je conduis" ou "l'équipe que j'ai l'honneur de diriger" etc...

Mais passons aux choses sérieuses !



La situation financière de la commune était préoccupante dit Romain Bail lorsqu'il a fait le budget ? Faux ! LPB a vérifié les comptes. Le compte administratif approuvé par la Direction Régionale des Finances Publiques de Basse-Normandie et du Calvados (Ministère des finances) montre que l'exercice budgétaire 2013 de l'ancienne équipe dégageait un excédent de fonctionnement de 1.1 million d' €. La trésorerie s'établissait à 1.6 million d' €. Ceci est vérifiable au trésor public. Concrètement, il y avait bien 1 million 6 sur le compte de la commune au 1er avril 2014 lors du changement d'équipe.

Les chiffres donnés dans le courrier de Romain Bail sont adroitement ambigus : ils sont le reflet des choix faits par la nouvelle équipe pour l'exercice 2014 et non la conséquence de ceux de l'exercice 2013 de l'équipe précédente. Lorsqu'il écrit : "A partir des chiffres prévisionnels établis courant mars, il est observé 
  • un déficit de 733 184.24 € en section de fonctionnement imputable aux choix de l'équipe actuelle pour l'année en cours
  • un déficit de 497 797.25 € en section d'investissement liés effectivement aux investissements engagés auparavant par l'ancienne équipe
  • une augmentation de plus de 520 000 € de charges courantes par rapport à 2013."  imputable également aux choix de l'équipe actuelle pour l'année en cours.
Hormis l'investissement (normal dans une commune dynamique qui a réalisé des équipements) le reste relève du choix de l'équipe municipale !  Un exemple ? la masse salariale augmente en 2014 de 681 690 € ! (voir les articles ci-dessous de LPB sur les recrutements). On annonce une baisse des indemnités des élus mais compensée très probablement par des frais de déplacement inexistants pour l'équipe précédente ! LPB verifiera les comptes en fin d'année 


Alors on fait des économies sur certains budgets :
  • sur la restauration scolaire (- 13,60%),
  • sur les achats de livres à la bibliothèque,
  • sur les subventions aux associations....
Tous les projets préparés par la municipalité précédente sont  abandonnés :
  • rénovation de l’éclairage public qui visait à économiser l’énergie
  • dossier bibliothèque – médiathèque pourtant prêt avec les demandes de subvention déposées
  • reconstruction de l’école de voile…
  • programme de voirie 2014 : adieu les promesses de trottoirs, de voirie, de parkings.

Un rappel des promesses de campagne de Romain Bail*

« Un projet doit être réaliste je n'ai pas la prétention de réinventer l'eau chaude. » Celui-ci s'articule donc pour le candidat autour « du grand projet des petits travaux : qui va de la réparation de la voirie à la construction d'une salle des congrès et de spectacle entre le casino et la Maison du tourisme ».

Pour conclure, deux proverbes populaires: "on peut faire dire ce que l'on veut aux chiffres" mais "c'est au pied du mur que l'on voit le bon maçon"...
*: http://www.ouest-france.fr/romain-bail-presente-un-programme-ambitieux-2005760