14 janvier 2017

Bail au musée


"Un musée est un lieu dans lequel sont collectés, conservés et exposés des objets dans un souci d’enseignement et de culture" (Wikipédia)

Romain Bail, en 2017, va se jeter à corps perdu dans le développement d'une nouvelle lubie : le musée de Ouistreham ! Encore un énième projet qui a déjà coûté beaucoup d'argent à la commune et qui, même s'il n'a vraiment que peu de chance de voir le jour, va encore générer beaucoup de polémiques...

 Un projet déjà bien commenté

 

En décembre 2016, la presse locale se faisait déjà un peu ironiquement l'écho du projet de Romain Bail. Il est vrai que pour les journaux, les frasques du maire de Ouistreham, sont depuis deux ans l'assurance de faire de bons tirages ...

L’article du journal Ouest France du mardi 20 décembre


l'article du journal Liberté du jeudi 22 décembre


L'origine du projet ?


Le musée est devenu THE projet pour Romain. Il veut le construire. Il veut l'inaugurer. Il veut couper le ruban avec tout son monde, Bruno Le Maire, son conseil municipal, son maigre fan club... Lors du prochain conseil ne doutons pas que les 22 bras levés voteront le lancement d'un concours d'architectes pour cette nouvelle extravagance baillesque ! Que voulez-vous c'est la concrétisation d'une rencontre : Bail et l'histoire ! C'est pas beau cela ? On en pleure d'attendrissement !

Rappelons-nous qu'après l'euphorie du 70e anniversaire du débarquement, Romain Bail a eu l'idée de créer un musée sur le débarquement des commandos Kieffer. Mais voilà ... il existe déjà ce musée ! C'est celui de Léon Gautier ! Le musée N°4 commando. Une application numérique disponible au dessus de l'office du tourisme permet aussi, grâce à une vidéo immersive 360°, de revivre l'épopée de ces 177 héros du 20e siècle, ces français engagés qui ont libéré Ouistreham le 6 juin 1944 matin.

La direction du musée numéro 4 commando, ne souhaite pas confier sa collection prestigieuse à des aventuriers qui se lancent dans un projet hasardeux. Et on les comprend ! Monsieur Léon Gautier est catégorique, seule l'association du musée n°4 commando est propriétaire de cette collection unique. Et si malheureusement l'association devait être dissoute, c'est le musée de la force maritime des fusiliers marins de Lorient qui récupérerait cette collection amassée par Monsieur Gautier. C'est sa volonté et celle de tous les "amis du musée".

Alors forcément un musée sans collection, ce n'est plus un musée ! ... Mais il en faut plus pour décourager Romain Bail qui avait, dès avril 2014, demandé à son ami, Stéphane Simonnet d'écrire un livre sur les français du jour J puis de réfléchir à un musée sur les commandos.






 Le livre de Stéphane Simonnet préfacé par Romain Bail


L'avancement du projet

Romain Bail a donc recruté son ami Stéphane Simonnet en 2014 pour constituer un conseil scientifique. Ce dernier créait à son tour une société chargée de monter ce qui est devenu pompeusement un "Pôle muséal" ! Le conseil municipal a donc voté, dans le budget d'investissement, une ligne de crédit de 8 800 € pour les études préalables réalisées par la société Simonnet (compte 2031 du budget d'investissement).

Le maire a également recruté un chargé de mission, Junior Brichart,  pour trouver des financements, à  la  fois pour le musée et la promenade de la paix, et coordonner le projet. Les deux chargés de missions du pôle Europe sont en appui pour les recherches... Nous vous donnerons le coût de tous ces recrutements dans un des prochains articles consacrés au musée. 

Se déplacer en Angleterre pour mieux définir le dessein de Bail fut l'une des  premières actions du conseil scientifique ! Donc cap sur Portsmouth et Londres du 15 au 18 mars 2016 pour un coût minimum de 2253€ (dans Ouest France Romain Bail annonçait 300€ à 400€ de frais pour la ville !). Relisez notre article : La Vérité Si Je Mens 2 - L'assiette anglaise

Sans collection le musée est devenu un "pôle muséal" début 2016, avant de devenir un "centre d'interprétation franco-britannique"! Pour ce vide sidéral le maire a fait voter lors du conseil municipal du 29 août 2016, le principe d'une Assistance à Maîtrise d'Ouvrage (AMO)pour étudier la faisabilité du projet, réaliser un pré-programme et définir l'enveloppe financière. Coût de l'étude confiée à Viacultures : 73 530€ !


Extrait de la délibération du 29 août 2016


Si la société Viacultures possède de solides références dans le domaine des musiques actuelles, le domaine bien spécifique des musées historiques est peu référencé. (http://www.viaculture-etudes.fr/)

LPB, soucieux des finances locales a fait quelques calculs : sur la ligne 2031 du budget d'investissement voté en mars 2016, la somme de 102 780€ a été inscrite pour les études du musée, somme à laquelle le conseil municipal du 29 août 2016 a rajouté 15 000 € ! Total 117 780 € sans tenir compte des salaires, des voyages, des multiples courriers adressés à la terre entière pour obtenir des financements (par crowdfunding ou encore socio-financement, si cher à R. Bail)



Au total 117 780€ de dépenses en 2016 pour simplement étudier le beau et doux rêve de Romain Bail (plus du double avec salaires et autres dépenses). Qui arrêtera cette gabegie ? Réveillez-vous Ouistrehamais, vos impôts partent en projets fumeux ! Pour nombre d'entre nous un projet de musée, s'il n'est pas privé, doit être élaboré sur la base des vœux énoncés par la collectivité de laquelle dépend l’établissement muséographique donc Caen la mer. Alors responsables institutionnels et politiques arrêtez d'être passifs devant ce gâchis ! Aidez les Ouistrehamais ! Les musées locaux actuels et surtout le Mémorial de Caen ne sont-ils pas suffisants pour satisfaire le devoir collectif de mémoire auquel nous sommes attachés?



Pour en savoir plus

http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/fiches/fiche2.htm
https://communicationorganisation.revues.org/2039