20 janvier 2017

Bail au musée (3)

Amis lecteurs revenons sur le musée de Romain avec ses 2 265 m² et qui coûtera 14,8 M€.  Personne ne sait encore comment il sera géré et comment il pourra trouver un équilibre budgétaire....


Le coût des études



Les crédits d'études pour le musée sont inscrits dans la ligne 2031 du budget d'investissement de la commune. En utilisant les comptes administratifs, il est facile de retrouver les dépenses votées:


Date du CM
Opération
Montant
28/09/15
Étude pôle muséal
4 400€
9/11/15
Programmation scientifique
8 800€
21/03/16
Étude programmation pôle muséal
102 780€
29/08/16
D.M. Lancement de l’étude Viaculture
15 000€
9/12/16
Subvention reçue de la région Normandie
-18 832€
16/01/17
Concours centre d’interprétation
104 500€
16/01/17
Frais de géomètre du centre d’interprétation
4 000€
TOTAL :
220 648€


Il faudra ajouter les dédommagements des cabinets d'architectes qui n'auront pas été retenus par le Maire : 50 000€ de dédommagement pour chaque architecte.


Extrait de la délibération du conseil du lundi 16 janvier 2017

Il faut ajouter à ces frais d'études le recrutement d'un chargé de mission, Junior Brichart, recruté depuis 2015 pour étudier les projets de Romain Bail. Il est son conseiller spécial sur ce sujet. Salaires du conseiller spécial depuis 2 ans, environ 67 000€ !

N'oublions pas une subvention de 4 000 € l'association CIFB (association créée par R. Bail pour le Centre d'Interprétation Franco-Britannique !) chargée de trouver des fonds auprès de particuliers !

Le coût de la construction du projet




Vous ne rêvez pas ! le nouveau joujou de Bail coûtera 14 872 200 € ! Près de 15 millions d'€, juste un tout petit rien, quand on connait les finances de la commune... Somme à laquelle il faut ajouter toutes les études ci-dessus, les salaires, voyages, associations, dédommagements ... ! Elle est pas belle la vie à Ouistreham !

La grande idée de Romain est de faire financer le musée par les autres... par les collectivités, l’État, l'Europe... Il va donc falloir rechercher des subventions. Mais quand on sait que le musée d'Arromanches vient juste de trouver le financement de son agrandissement, on peut s'interroger ! Il a fallu à ce musée plus de trois ans de négociations pour trouver 7 millions d'€ en provenance de l’État, de la Région, du Département. Or le musée d'Arromanches, compte tenu de sa localisation et de son renom, c'est 312 000 entrées par an, tandis que le musée de Romain .... c'est du vent, de l'hypothétique, du spéculatif, du douteux, du hasardeux, de l'improbable, du présumé... !

Mais soyons fous, imaginons que les collectivités acceptent de financer une partie de l'éventuel musée, la ville devra obligatoirement prendre à sa charge 20% du budget d'investissement soit 2 478 700€ et avancer la TVA soit encore 2 478 700€. L'année de la construction le projet coûtera 4 957 400€ à la commune... 5 millions d'€, juste un tout petit rien pour Bobby... 

Bobby, soyez raisonnable ... partez en courant ! Réfugiez-vous dans votre cabine, n'en sortez plus car vous allez tomber malade ! Vous vous dites "expert comptable" alors vous voyez bien que c'est irréaliste d'autant plus que tous les actifs de la ville ont été vendus !     

Le compte d'exploitation


Construire un musée, est une aventure incertaine, mais le gérer, le faire fonctionner, c'est autre chose. Quand on connait les talents de gestionnaire de Romain Bail, on ne peut être qu'inquiets ! L'étude Viaculture s'appuie sur une fréquentation de 90 000 entrées par an les années hors commémorations. Le tarif d'entrée sera de 7,50 €, avec la gratuité pour les enfants. la vente des produits dérivés rapportera 162 000 € (plus que les produits dérivés de The Plage to be!). La restauration complétera les recettes. La salle auditorium sera louée environ 300 € la soirée. Il faut y ajouter la masse salariale  qui sera de 318 360 € pour 7 à 8 salariés. 

Le budget annuel prévisionnel du centre est donc de 799 000 €.

L'équilibre financier de gestion d'un tel centre s'appuie sur la fréquentation. C'est pourquoi nous vous donnons les statistiques de fréquentation touristiques des musées normands en 2015 pour vous faire une opinion. 



On peut constater que la barre des 90 000 entrées ne sera pas facile à atteindre. Surtout quand on ne présente pas une collection mais l'histoire des relations entre deux pays, du moyen âge à nos jours !


Les projets à Ouistreham se suivent, nombreux, heureusement sans aboutir. Seul point commun ils coûtent très chers en études. Citons le pont en bois au dessus de l'Orne à 3 millions d'€, les salles de spectacle, les hôtels 5 étoiles sur la plage puis à la Pointe du Siège, ... des projets pharaoniques annoncés à chaque conseil municipal ! La presse s'amuse des rêveries de Romain Bail... tout particulièrement du musée ...

Une question sur ce musée qui acceptera de le gérer ? La ville prendrait un très gros risque à le gérer en régie.  Alors qui  ? Une société d'économie mixte avec Caen la mer ? Monsieur Bruneau, réfléchissez bien ! Nous, nous souhaitons que les boulistes jouent tranquillement... et que le musée ne voie pas le jour. Espérons qu'il permette juste à Romain Bail de rêver, rêver.