15 avril 2016

Discrimination à la plage


Depuis quelques semaines et comme tous les ans, les propriétaires de cabines de plage si chères à Bobby, notre Eddy Barclay local, commencent à recevoir leur redevance pour l'année 2016. Mais cette année pour certains d'entre eux, la facture s'annonce douloureuse. Depuis 1964, un arrêté municipal soumet les propriétaires des légendaires cabines de plage de Ouistreham à un impôt sous forme de redevance pour l'occupation de la plage par un bien privé.


Des temps révolus



Pendant des années, cette redevance n'a que très peu augmenté voire pas du tout. Les réparations et l'entretien des cabines de 2x2m abritant transats, parasols et jouets de plage étaient, en toute logique, à la charge de leurs propriétaires.





2015 Bobby entame un premier virage


Lors d'une réunion au printemps 2015, R. Pujol, dit Bobby, annonça l'augmentation de 11€ de cette redevance la faisant passer à 114€. Quelques propriétaires se sont aventurés à demander le pourquoi de cette augmentation soudaine. Bobby se justifia en expliquant qu'elle était inchangée depuis des années et que l'effort collectif entamé par la nouvelle municipalité devait être également partagé par les propriétaires de cabine. Cette réflexion en fit sourire plus d'un au souvenir du courroux qui animait jadis Bobby lorsque la redevance était augmentée de 5 francs de l'époque (0,70 cts d'€) par l'ancienne équipe municipale !



Paye et tais toi !


La redevance 2016 apporte avec elle une bonne et une mauvaise nouvelle pour les heureux propriétaires d'une cabine. En effet Bobby a décidé cette année d'appliquer deux tarifs. Et ben oui, il est comme ça Bobby !
  • Pour les propriétaires d'une cabine acquise avant 2015 ou ayant fait acquisition d'une cabine d'occasion au cours de l'année 2015 la redevance s'élèvera toujours à 114 euros.


  • Pour les propriétaires ayant fait l'acquisition d'une cabine neuve au cours de l'année 2015, la redevance s'élèvera donc à 206 et cela pour la première année suivant l'achat. L'histoire ne dit pas le montant qui leur sera réservé les années suivantes !



C'est la douche froide pour ces nouveaux propriétaires mais c'est surtout une inégalité de traitement pour des personnes occupant pourtant la même surface de plage ! Après avoir investi dans une cabine neuve (coût approximatif de 3500 à 4000€) il y a de quoi avoir des regrets ! Ce cher Bobby, roi des cabines depuis la nuit des temps qui rêvait de voir la multiplication des cabines, il  n'est pas à une contradiction près .

Un conseil pour les nouveaux propriétaires


Le recours gracieux


Comme son nom l'indique, cela ne coûte rien! Il faut adresser au maire un courrier (en recommandé ou à déposer en mairie contre récépissé) en indiquant que la nouvelle disposition enfreint le principe d'égalité des citoyens devant le service public et en lui demandant de revenir sur sa décision. Rien en effet ne justifie une différence de traitement entre propriétaires de cabines neuves et de cabines anciennes. Le service est le même et la surface au sol identique. En attendant la réponse, ne régler que la redevance minimum, soit 114 euros. Vous n'omettrez pas d'adresser copie de votre courrier au trésorier municipal (le percepteur, quoi!) et également, si le cœur vous en dit et surtout si vous faites partie de cette association, au président de CODERIVA qui n'est autre que l'ineffable maire adjoint aux finances, le toujours inexpert comptable Bobby Pujol. Il ne manquera pas de vous défendre!



 Réunion Coderiva du 24 avril 2015