26 juin 2016

AFTER... Back sur "After Bac"


Revenons, si vous le voulez bien amis lecteurs assidus, sur le festival "After Bac" de notre commune. Sur ce thème vous trouverez ci-après  l'avis  d'une amie juriste, avis que nous partageons totalement  à  LPB .


" Le maire est totalement irresponsable et ne paraît même pas être conscient des risques qu'il prend et qu'il fait prendre à la population en général et aux lycéens en particulier.

Affréter spécialement des bus, pour aller chercher des milliers de jeunes gens, dont beaucoup sont encore mineurs, et qui pour la majorité d'entre eux, ne sont pas de Ouistreham, pour organiser une fête absurde et délirante sur la plage est littéralement "pervers" et complètement inconséquent. M. le maire sait il qu'il est (personnellement) pénalement responsable, de toutes les atteintes aux biens et aux personnes qui sont la conséquence de son accord et de sa participation à cet événement ?

M. le maire sait il que les parents des jeunes mineurs qui se sont retrouvés en coma éthylique ou blessés à la suite de rixes ou d'accidents, et ont été transportés aux urgences du fait qu'il a laissé ceux-ci consommer, sans modération de la bière, de la vodka et autre alcool fort, peuvent se retourner contre lui ?
M. le maire a-t-il conscience qu'il est responsable de toutes les dégradations , conséquences de tous ces débordements ?

Comment M. le maire peut-il expliquer que passé 23 h il n'y avait absolument plus personne pour assurer le contrôle des entrées, ce qui a permis à des bandes de jeunes surexcités et complètement alcoolisés de rentrer sur le site, et de continuer à consommer comme des fous ? ( la photo publiée par OF de ce jour et le commentaire du journaliste en font foi!)

Un maire n'est pas une autorité toute puissante qui peut agir à sa guise, sous prétexte de "démocratie" en invoquant le fait qu'il a été légalement élu ! Le "premier magistrat de la ville" qui provoque de tels dérèglements dans la ville qui lui a été confiée, est bien évidemment Responsable et Coupable. 
Et ce, d'autant plus, quand il est à l'origine de l'événement en cause, puisqu'il a personnellement participé à son organisation, sous couvert de sociétés ou associations, créés avec son frère et ses "amis" à cet effet.

M. 
le maire devra rendre des comptes ...

Aujourd'hui, c'est aux représentants de l'Etat d'intervenir, afin de mettre un terme à de tels agissements dangereux, voir de les faire sanctionner par les autorités judiciaires, dès lors qu'elles constatent qu'il y a eu violation de lois et règlements qui s'imposent à tous. Alors, un seul conseil aux parents dont les enfants ont été les victimes de cette "chienlit" (comme aurait dit, en son temps, le Général de Gaulle), c'est d'aller porter plainte contre X auprès de la gendarmerie et M. le doyen des juges d'instruction appréciera l'opportunité, ou non, d'engager des poursuites !


Je ne parlerai pas ici, de la gratuité de parkings normalement payants décidée unilatéralement par M. le maire, du coût pharaonique qu'a dû représenter cette manifestation, de la mise à disposition du personnel municipal logiquement payé  en heures supplémentaires, de la mise en alerte de la gendarmerie, la police municipale, des pompiers et de tous les services médicaux et d'urgence ...!"


Lecteurs faites valoir vos droits