18 janvier 2015

La mairie de Ouistreham

Chers amis, la rédaction de LPB a décidé de vous parler d'un bâtiment emblématique que vous connaissez tous à Ouistreham, en raison de son rôle important dans vos vies : la mairie, ancienne école de garçons.

Les écoles de Ouistreham


En 1765 on parle d'une école de garçons à Ouistreham située "entre les écuries de l'abbaye et l'église, sur la place à l'entrée du cimetière". Cette école subit des rénovations en 1835 en raison vraisemblablement de la loi Guizot qui organise l'enseignement primaire (en créant en particulier les écoles normales d'instituteurs et en obligeant les communes de plus de 800 habitants à entretenir une école primaire et un instituteur).  
En 1872 le conseil municipal décide la construction d'une nouvelle école de garçons pour remplacer l'ancienne trop vétuste. "Durant la construction, le sieur Boissage, cultivateur s’engage à fournir à la commune une chambre pour loger l’instituteur, deux chambres à usage de classe et un appartement pour déposer les archives de la mairie." L'école, comme dans beaucoup de village en France, faisait office de mairie.  
Le  conseil municipal du 13 mai 1873 autorise l’extraction de la pierre dans la carrière communale, avant de décider le 27 septembre 1874 l'ajout, au projet, de pilastres, d'un fronton et deux lucarnes.
La construction commence en 1875. Cette école comporte deux salles de classes, une grande chambre, un cabinet pour la mairie, le reste du batiment étant à usage d'habitation. Le coût de cette construction atteignait 32 000 F dont 8 000 F en provenance de l'Etat.     

Le 11 juillet 1876 le conseil municipal vote 6 000 F de crédits pour clore la cour de cette école qui compte alors 80 élèves. Il s'agit d'un mur surmonté d'une grille et de deux portes à claire-voie.

De l'école de garçons à la mairie


Le 7 octobre 1922 le conseil municipal décide la création d'une troisième classe en créant l'aile gauche de l'école qui ouvre sur la rue Gambetta. Avec La seconde guerre l'école est sinistrée partiellement en 1944. C'est ensuite que la mairie-école perd sa vocation scolaire en 1956 en raison de la décision de la municipalité de créer une nouvelle école. Des travaux sur la façade font disparaitre l’inscription «ECOLE» placée en relief sur le fronton. 
En 1972 des transformations intérieures permettent une meilleure distribution et un fonctionnement plus rationnel des services de la mairie. La suppression de l’avant-cour, des marronniers, des clôtures, du préau et des dépendances est également décidée.


Mais dans les années 2000 le développement des services municipaux et la nécessité d’accueillir le public dans de meilleures conditions ont imposé une extension et une restructuration des locaux de l’Hôtel de Ville. Le projet fut confié à l'architecte  Bienvenu. Les travaux commencèrent en 2004 et furent achevés en 2006 avec la restauration de la partie ancienne et la création d'un nouveau bâtiment. Ces deux ensembles sont reliés par une verrière qui constitue un hall d’accueil vaste et lumineux.

Les différentes étapes des travaux sont les suivantes :
- 2004 : abattage des peupliers et démolition de la quincaillerie
- Septembre 2004 : fondations
- Octobre 2004  : réalisation du rez-de-chaussée
- 29 octobre 2004 : pose de la première pierre par André ledran
- Novembre 2004 à Février 2005 : extension 1er étage
- Février à mai 2005 : pose de la verrière
- juin 2005 à avril 2006 : aménagements des abords
- Juillet 2005 : emménagement dans l’extension
- Septembre 2005 à mars 2006 : restructuration de l’ancien bâtiment
- Avril 2006 : emménagement dans l’ancien bâtiment.

Ces réalisations indispensables pour offrir des conditions d’accueil et de travail dignes d’une ville moderne, font de la mairie de Ouistreham un ensemble harmonieux, clair et moderne, jouxtant des édifices classés. 

LPB souhaite que cet édifice voie toujours la démocratie issue des urnes s'exercer dans le respect des règles et des valeurs républicaines, dans la plus grande transparence, dans le respect de la diversité : Une mairie ouverte à tous et des services publics de qualité.
  

Pour en savoir plus :

- Bulletin municipal de mai-juin 2006 avec photos pour chaque étape.
- Monographie de OUISTREHAM RIVA-BELLA, ouvrage collectif, édité par l'OMAC en 1994.
- http://archives.numerisees.calvados.fr