06 février 2017

Un questionnaire sous influence ?

Avertissement : la lecture de cet article n'est pas des plus aisée au regard du sujet abordé. Nous vous invitons à cliquer sur tous les liens proposés pour bien prendre la mesure des éléments et suivre notre parcours...


Peu avant la période des fêtes les Ouistrehamais ont reçu dans leurs boîtes aux lettres trois exemplaires de la communication municipale à savoir : "l'avenir ensemble" puis "le cap" et enfin le "tract du comité des sages". Ces documents étaient complétés quelques jours plus tard par un article dans le Ouest France (lien).

Questionnaire aux habitants 2015


Contrairement aux sages qui nous emmènent dans un futur hypothétique c'est un voyage dans le passé que nous vous proposons. Souvenez-vous, il y a plus d'un an, la municipalité avait envoyé un questionnaire aux habitants, à grand renfort de publicité, dont le but déclaré était de collecter les attentes des Ouistrehamais avant d'élaborer des projets. Le "Grand chantier de petits travaux" au programme de R. Bail candidat, était dans les oubliettes ! Place à l'exploration orientée des besoins. 

Mais certains avaient découvert avant la réunion de présentation des résultats du 15 décembre 2015 que le questionnaire n'était autre qu'un "copié-collé" de celui de Brive où une initiative similaire avait été mise en place cinq mois plus tôt. Beaucoup avaient trouvé que quelque chose sonnait faux dans cette démarche. Un article avait été publié (lien), et la suite leur donnera raison.


Le questionnaire de Brive
le document original se trouve ici:(Lien)


Le questionnaire de Ouistreham le document original se trouve ici:(Lien) 

Vous noterez que sur le document distribué à Ouistreham figurait la mention:



Étonnant pour un document et une démarche entièrement identiques à ceux de Brive? Justement à Brive, lors de la présentation des résultats, le maire était accompagné d'un représentant d'une agence de communication parisienne nommée "Com’Publics" dont l'objet est : « communication institutionnelle et lobbying ». Cette agence très réputée est dirigée par Monsieur Marc Teyssier d’Orfeuil, bien connu du milieu politique et de celui des affaires pour son efficacité et son sérieux  (lien).

"Com’ Publics" 

Monsieur Marc Teyssier d'Orfeuil , que fait donc ce Monsieur dans la vie? Cliquez donc sur le lien pour le savoir!: (lien)  "C'est donc à cet homme d'influence que les rois du bâtiment font appel pour faire la promotion des PPP", le journaliste est clair. En consultant le site de l'agence on en apprend un peu plus...

(lien)


(lien)

Notez le dernier terme surligné, « outil d'influence ». Le questionnaire que vous avez eu entre les mains ne serait-il pas ce type d'outil ? On consulte la population pour faire passer la pilule, augmentations d'impôts ou partenariats public/privé ? Heureusement nous apprenons sur le site que "L’agence est engagée dans une démarche systématique de transparence et de clarté auprès de ses clients, des pouvoirs publics et des institutions." !

A Ouistreham Romain Bail, lui, certainement très pris par ses voyages, a tout simplement oublié de faire preuve de transparence pour les PPP. Mais LPB, en toute transparence, vous invite à consulter le site du club des PPP créé par ce Monsieur Teyssier d'Orfeuil (club des PPP ) ou encore (Rencontres internationales des PPP).  

Monsieur Teyssier d’Orfeuil est en effet le cofondateur de ces rencontres internationales des PPP auxquelles Romain Bail a participé pour la 9éme édition en 2016. Il a même été interviewé à la fin d'un article (lien) relatant ces rencontres, véritable outil promotionnel des PPP. Au passage un simple coup d'œil aux partenaires de ces rencontres est d'ailleurs édifiant.

Capture écran partenaires 9éme rencontres PPP

Revenons à Ouistreham !


Les résultats du questionnaire ouistrehamais ont été fièrement présentés par notre maire, au cours d'une réunion. Là encore simple "copié-collé" de ceux de Brive... Dans cette ville le maire a fait des prospectives sur 20 ans et dans l'éditorial du magazine municipal il arrive à une conclusion qui tient en trois lettres PPP ! Il est vrai que Frédéric Soulier est un fervent défenseur de ce type de financement.

Edition sept2016 du magazine municipal de Brive , éditorial (lien)

Les sages de Ouistreham qui imaginent eux aussi "les contours de la ville pour les 20 prochaines années " dans leur tract du mois de décembre 2016 identifient comme levier du changement ... oh surprise... les partenariats public/privé !



Heureusement en bas du document il est écrit




Le tract de "l'avenir ensemble" distribué peu avant était tout aussi clair puisque c'était le but principal de sa diffusion dans les boîtes aux lettres. Hors du partenariat public/privé point de salut! Quelle incroyable convergence d'idées non? Pour rappel :(lien)


Soyons clair, ce matraquage publicitaire n'a qu'un seul but, convaincre à tout prix la population que seul un PPP peut sauver la ville. Tout ceci sous couvert de pseudo consultation et de pseudo associations pilotées par Mister Bail et ses "organes de propagande ".

En conclusion


Cette démarche présentée comme une initiative citoyenne n'était qu'une vaste farce destinée à promouvoir le PPP. Sérieusement pouvait-on tirer des conclusions des réponses de 10 % de la population essentiellement retraitée ? Stationnement payant, centre d'interprétation franco-britannique ... décisions contestées par les habitants sont gommés et semblent sans conséquences !

Voilà une nouvelle et magistrale démonstration de mépris pour la population... simuler une consultation citoyenne pour faire accepter l'idée que les partenariats public/privé sont la seule voie pour gérer les projets d'une ville. Hors de Vinci/Bouyges/Véolia les trois acteurs principaux des PPP, point de salut ! Et pour conforter le tout sur le site de la mairie, les résultats de ce questionnaire figurent sous l'onglet « citoyenneté-démocratie-participative » (lien) c'est dire si Romain Bail adore manipuler les gens !  Combien de personnes étaient au courant de cette farce méprisante pour la population, en voila une p.....n de question ! 

Pour notre part pas besoin de questionnaire pour savoir quelles sont les priorités pour notre ville : que l'équipe municipale sans morale et sans respect de l'argent public avec à sa tête un ridicule adepte de Machiavel...  s'en aille.