04 février 2017

Un DAB, D'ABord !!!

Colère dans le bourg de Ouistreham


Depuis le 2 janvier une tempête gronde chez les habitants du bourg de Ouistreham, les mal aimés du maire. La fermeture définitive du bureau de poste, place Albert Lemarignier, est accompagnée de la suppression du distributeur automatique de billets (DAB), suppression extrêmement pénalisante pour les habitants de ce quartier de la ville qui compte nombre de personnes âgées. 


( Billets doux à l'emplacement du distributeur de billets !)

Les retraits bancaires au distributeur de billets (le seul situé à cet endroit de la ville)  a disparu avec un impact négatif direct pour les habitants, particulièrement les personnes âgées, mais aussi pour les commerçants du bourg, les cabinets médicaux, les 2 marchés hebdomadaires, etc… Bref, pour redynamiser un cœur de bourg, difficile de faire pire ! 

Des promesses non tenues

Souvenez vous de la campagne de 2014 et les promesses "baillesques":

Rétablir le commerce de proximité en supprimant le seul distributeur de billets du bourg ?

(La qualité de vie des seniors clame le maire dans le CAP n° 3 !)


(Le Cap n° 2 - les atouts du bourg !)


Elle est pas belle la communication du maire ! Au conseil municipal même discours ! Il suffit d'écouter ces extraits de conseils municipaux :

Extrait du Conseil municipal 17/10/2016
https://youtu.be/KG5xc5Ka5us


Extrait du Conseil municipal du 12/12/2016
https://youtu.be/PzhsmVHt8iw


Lors des questions diverses du Conseil Municipal du 16 janvier, R. Bail a abordé à nouveau la gêne occasionnée par la suppression du distributeur automatique de billets (DAB). Il s'est dit très surpris que la Poste n'ait pas laissé ce DAB en fonction. En conséquence de quoi il aurait adressé un courrier au Directeur Régional pour lui faire part de son mécontentement s'estimant trahi par une "Poste non professionnelle" ! C'est pas moi c'est les autres !

(Extrait article du journal Liberté du 19 janvier 2017)

Vers un futur DI?


Le coût d'un distributeur est élevé : on parle de plusieurs centaines de milliers d'€ pour l'établissement qui le réalise. Aprix d'achat d'un distributeur automatique de billets (environ 35 000 € HT) il faut inclure :
  • les travaux d'installation ;
  • le contrat d'entretien ;
  • le déplacement des agents de sécurité et du convoi lors des réapprovisionnements réguliers ;
  • le coût du papier utilisé pour les reçus ;
  • l'alimentation électrique ;
  • la location éventuelle de l'emplacement ;
  • la sécurisation ...
... toutes choses qui avaient sans doute échappé à notre illustre maire et à sa fine équipe lors de ces négociations avec la Poste. Donc aujourd'hui, R Bail se trouve très embarrassé après avoir fait croire aux Ouistrehamais qu'un distributeur serait toujours en fonction dans le bourg malgré la décision irrévocable de la Poste.

L'implantation d'un DAB ou plutôt d'un DIB (distributeur interne de billets) dans le bureau multi-services (contenant l'agence postale) par le Crédit agricole est toujours possible mais occasionnera un coût très substantiel pour la commune qui devra en assurer les frais.  Les heures d'ouvertures seront aussi très limitées : pas d'accès le lundi matin, au week-end sauf le samedi matin, le soir après 18 h ...


Heures d'ouverture du bureau multi-services du bourg

Un distributeur de billets au sein de la mairie ou dans une annexe de celle-ci, à côté des vitrines de gadgets "The plage to be" ?





Romain Bail s'est précipité sur la proposition de La Poste, alors que d'autres tentent au moins de négocier pour maintenir un service au public... Encore une fois l'amateurisme et l'inexpérience de ce maire et de son équipe privent les habitants d'un service de proximité performant et indispensable au profit d'une solution bâtarde. Les commerces du bourg déjà fragilisés le seront davantage à cause de ces décisions irréfléchies...