02 février 2017

Probité en vacances ...

Depuis quelques jours, l'actualité nationale est centrée sur les sommes perçues par une "assistante parlementaire très discrète" pour une activité réelle ou fictive. Les rémunérations annoncées sont bien loin des salaires, moyen ou médian, de la très grande majorité des salariés. 

Au-delà de ces révélations fondées ou calomnieuses de la part d'un canard déchaîné il faut constater qu'une minorité d'élus se servent des finances publiques pour asseoir leurs intérêts personnels. Nul ne peut accepter ces comportements qui sont calamiteux pour la vie politique.

Qu'il soit permis au Petit Bédouin de faire un parallèle avec ce que connaît Ouistreham depuis le 31 Mars 2014. Par ses investigations le blog a démontré que Romain Bail maire de Ouistreham fait peu de cas des finances publiques locales. Pêle-mêle, retour sur quelques articles passés :
  • 6 Mars 2016 : Ses chers voyages (Lien)
  • 20 Février 2016 : Inflation indemnitaire des élus de Ouistreham (Lien)
  • 10 Janvier 2016 : Les étrennes du maire (Lien)
  • 19 Septembre 2015 : Affaire KribiGate (Lien)
  • 31 Janvier 2015 : La vérité sur les comptes de Romain (Lien)
  • 23 Janvier 2015 : Romain et les frais de mission (Lien)
  • 2 Septembre 2014 : Une rentrée scolaire sur fond de népotisme (Lien)
Alors lorsque Romain Bail s'insurge contre la défiance des français à l'encontre des élus indélicats cela nous hérisse le poil.