10 décembre 2014

La fuite en avant

La leçon de démocratie


Alors que notre Maire partait, serein, loin de ses ennuis judiciaires, il a fait distribuer une nouvelle lettre mémorable pour nous apprendre la démocratie !  Sortie d'un "Que sais-je ?" n'est-il pas ? ...Il a oublié que sa crédibilité est tombée très, très bas et son équipe avec lui ! Et cette troisième leçon venant d'un maire dont les comptes sont rejetés pour tricherie et qui risque l'inéligibilité... ce n'est pas sérieux... c'est pathétique !














Le conseil municipal


Ce courrier, distribué aux 9 000 habitants, faisant référence à Tocqueville, (un peu de culture ne peut pas nuire !)  rappelle en premier lieu le fonctionnement des institutions municipales dans les villes d'environ 10 000 habitants : un conseil municipal, des maires adjoints, des conseillers municipaux, des commissions municipales...

Rien de nouveau sous le soleil direz-vous ? En effet c'est le mode de fonctionnement de tout conseil municipal qui se respecte ! Sauf que le fonctionnement du conseil municipal de l'ère Bail est loin d'être aussi idylique ! Rappelez-vous le règlement intérieur voté au cours du conseil municipal de septembre pour museler l'opposition ! Rappelez-vous les décisions unilatérales du Maire concernant les subsides versées à Bourgnon et ratifiées ensuite par le Conseil ! Rappelez-vous le changement du nom de la commune décidé sans en référer au conseil et sans accord des habitants sinon de quelques uns ! (Interrogez les gens du bourg et vous serez édifiés !) ...

Puisque Tocqueville est évoqué dans cette lettre rappelons au maire que ce théoricien qui a étudié la démocratie américaine précise que cette démocratie comporte un risque, celui d'une toute-puissance de la majorité capable d'être oppressive à l'égard de la minorité qui a tort puisqu'elle est minoritaire. Cette puissance de la majorité et l'absence de recul critique ouvrent la voie au danger majeur : le despotisme. Despotisme avez-vous dit ? Relisez nos articles ! 

La création d'un conseil des sages



Et puis, une nouvelle idée : la création d'un conseil des sages (idée de Kofi Yamgnane, ancien Secrétaire d'État, ancien Maire de Saint Coulitz et ancien Vice-Président du Conseil Général du Finistère, homme de gauche !) ...ou assemblée de retraités ! LPB connaît des retraités qui aimeraient être des médiateurs de la commune, donner un sens solidaire et citoyen à leur vie par la mise à disposition de compétences, de temps, d'écoute et de tolérance ! Mais dans ce contexte ... passez votre chemin citoyens retraités !

Évitez la récupération doucereuse d'une municipalité exsangue à cause de son leader aux actions inqualifiables mais qui seront qualifiées par le tribunal administratif.

En ce moment, Romain Bail n'a pas besoin d'un conseil des sages, mais d'un conseil juridique !

Des conseils de quartiers, une maison des projets...


Des Conseils des quartiers ! C'est le grand déballage ! Rappelons que les conseils de quartiers existent obligatoirement dans les communes de plus de 80 000 habitants et que leur création est facultative dans les communes de 20 000 à 80 000 habitants ! Si l'idée peut être intéressante, là aussi, son improvisation et les premières leçons données par cette municipalité ne prédisposent pas à s'impliquer. Il faut occuper le terrain pour éviter que les démêlées judiciaires ne soit omniprésentes.

La maison des projets et des associations ! Youpi ! Génial on aura un endroit pour venir se plaindre de la façon dont les associations sont traitées ...! hi hi hi !

 
Bref, Romain BAIL est allé au congrès des maires de France et a piqué toutes les idées des autres municipalités, mais elles, ces municipalités, elles ne courent généralement qu'un lièvre à la fois ! Elles ne font pas n'importe quoi ! C'est un vent de panique qui anime nos édiles ouistrehamais. Foncer, foncer pour oublier qu'on est poursuivi...