02 décembre 2014

Abandon de la médiathèque



LBP n'aurait pas dit mieux !


Source : Ouest-France



  De l'intérêt de la médiathèque...



Les effectifs des lecteurs à Ouistreham sont passés de 863 familles (et non pas lecteurs comme se plait à le dire notre maire) en 2011 à 1063 familles en 2012 soit une augmentation de près d'un quart ! La surface totale de l’équipement de lecture publique est actuellement de 160 m2. Les préconisations de l’Etat étant de 0,07 m2 par habitant, la bibliothèque de Ouistreham devrait représenter une surface totale de 664 M2. Le manque d’espace est un frein au fonctionnement des services proposés par la bibliothèque, notamment en ce qui concerne le secteur multimédia, les animations pour la petite enfance et l’accueil des classes. Le manque de rayonnage a un impact sur l’accroissement des collections, sur le développement des animations culturelles et l’accueil des groupes. Les secteurs dit de convivialité et de détente sont inexistants ce qui a un impact sur l’attractivité, en particulier, de la lecture des revues, presse et magazines. 

La demande d’espace de consultation, de détente fait partie des attentes du public. La bibliothèque est un centre de ressources mais mais aussi un lieu de vie et de rencontre, où l’on vient flâner dans les rayonnages, lire des magazines, écouter de la musique, visionner des DVD documentaires, consulter Internet, lire la presse, se retrouver.


Le projet de bibliothèque/médiathèque, en plein cœur du bourg au CSC, n’était pas simplement la maison du livre, de l’image et du son, elle constituait également :
- un lieu de convivialité, un lieu de sociabilité,
- un lieu d’apprentissage tout au long de la vie,
- une agora de l’échange intellectuel et artistique,
- un espace de création et de diffusion de la pensée,
- un lieu de mémoire,
comme le prévoyait le projet scientifique étudié par un groupe d'habitants et utilisateurs de la bibliothèque.

  Un refus névrotique de Romain Bail 


RB refuse tout projet venant de l'ancienne municipalité même si c'est une solution rationnelle et beaucoup plus économique ! Pourquoi dépenser 312 000€ comme le précise l'article alors que l'on peut dépenser 700 000€ pour la maison des associations à laquelle il faudra adjoindre l'extension de la bibliothèque, nouveau projet fumeux  et irréfléchi !  

Allez lire les articles de Ouest-France sur le développement de la médiathèque de Colleville-Montgomery et vous comprendrez ce que perd Ouistreham avec le refus obstiné et stupide du maire
http://www.ouest-france.fr/la-saison-de-lecture-ete-lancee-la-mediatheque-2909615 

Voilà un professeur, Romain Bail, qui ne sait pas compter les deniers de la ville et pour qui la culture n'a aucun sens.