21 mai 2018

La foire du trône

Noblesse oblige !

Vous aurez noté que depuis le début de son mandat la municipalité affiche une certain attrait pour les têtes couronnéesSouvenez-vous, il n' y a pas si longtemps, entre l'école et la mairie trônait encore le portrait de notre maire en compagnie du prince Charles. La légende nous apprenait qu'au moment de ce cliché mémorable, le Sieur Bail était en train de discuter de son futur musée devenu centre des relations Franco-britanniques. A l'époque cela ne nous avait pas encore couté un million.


Notre "roitelet" avec le Prince Charles affiché devant l'école à partir de 2015.

Parallèlement un portrait géant de la reine Élisabeth en compagnie du prince Charles et du roi de Norvège était installé sur le belvédère en bord de mer.




Installation pour le moins un peu surprenante sur ce blockhaus quand on sait que c'est de ce belvédère où était installée une batterie antiaérienne allemande que partirent des tirs meurtriers qui touchèrent le commando n°4 au moment de l'attaque du casino en juin 1944. 

Bulletin municipal (lien)
N'oublions Stéphane Bern, le fameux parrain du projet, (enfin de l'ex-projet) dont la présence pour l'instant s'est faite plutôt discrète, lui aussi grand amateur de têtes couronnées... mais aussi de vérandas Akéna, de Gamm vert, de camping Yellow village, de pommes de terre "Princesse Amandine", de chocolats Lanvin....

Le poids des mots, le prix des photos

Pour rester dans l'ambiance nos élus (dont certains ne cachent pas leur penchant pour la monarchie) ont donc décidé de faire une exposition de photos "Paris Match" de sa majesté la reine. Une vingtaine d'images encadrant les planches.



Avec il faut bien le noter au milieu d'un ensemble kitsch à souhait un hilarant retour en grâce de François Hollande qui avait vu sa photo placardée sur le local de l'association caritative "entraide et solidarité" en 2015 (le président des pauvres ?) et qui aujourd'hui se retrouve sur les planches avec la reine sur "The plage to be"...

François Hollande dans la première expo photo en 2015...

Et trois ans plus tard...Notez la Rolls en arrière plan...
Tout cela pour "faire le beau" auprès de la couronne Britannique et récupérer quelques sous pour un projet aujourd'hui stoppé net par le préfet et entaché honteusement par une condamnation pour faux et usage de faux.
Le mot du maire affiché sur le premier panneau se termine par "Cette belle exposition s'offre comme une évidence..."


Bon il faut l'avouer le verbe "offert" on l'a trouvé un peu louche alors on a demandé la facture : comme pour la réception à l'ambassade de grande Bretagne cela a un prix... royal bien évidement, à savoir 14 000 euros ! Ce qui est sûr c'est que dans notre petite monarchie locale l'emblème n'est pas un aigle mais plutôt un pigeon, enfin des pigeons!