07 juillet 2017

Macadam co"-boy"

L'inauguration d'une aire de covoiturage à l'entrée de la zone du Maresquier a donné lieu à de nombreux éloges adressés à la municipalité. Rappelons que le covoiturage consiste à utiliser une même voiture par plusieurs personnes qui font régulièrement le même trajet.

L'aire de covoiturage dans la zone du Maresquier.

Félicitons donc la mairie tout d'abord pour cette œuvre tout à fait louable mais permettons-nous aussi quelques remarques en nous appuyant sur l'expérience de ce genre de pratique de quelques uns de nos membres.


Depuis plusieurs années des initiatives intéressantes ont permis, en partenariat avec des supermarchés, d'établir des aires de covoiturage sur leurs grands parkings souvent peu fréquentés et surdimensionnés en semaine . En voici trois exemples intéressants: (lien1) (lien2)  (lien3).

Ces exemples montrent plusieurs intérêts pour les utilisateurs et la collectivité :
la possibilité de se rendre facilement à pied sur ces aires quand elles sont situées en pleine agglomération,
- la présence d'un lieu souvent abrité et sécurisé (caméras) pour y laisser son vélo,
- des arrêts de bus déjà existants à proximité.

Dans ces cas ce sont, par conséquent, des investissements quasi nuls puisque les grandes surfaces consentent souvent à rendre cette pratique gratuite parce qu'elles y  trouvent souvent leur intérêt en terme d'image et/ou d'usage. Cela revient aussi, d'ailleurs, à entériner une situation existante puisqu'il n'a échappé à personne, qu'à Ouistreham,  des voitures stationnaient déjà sur le parking du supermarché pour y covoiturer. Il est certes moralement discutable de laisser une bonne partie de la journée son véhicule sur un parking privé mais on laisse quand même de belles additions dans ledit magasin chaque semaine... et puis le café de la restauration rapide locale à emporter convient parfaitement à l'esprit convivial de la démarche.

N'y avait-il pas moyen de négocier avec le Carrefour Market idéalement placé à l'entrée de la ville pour quelques emplacements ? Une sorte de partenariat public/privé en somme mais bénéfique à la collectivité ? Mais il est trop tard et après tout la commune n'a déboursé "que" 17000 € (le reste étant couvert par des subventions de la région entre autre) pour construire une aire dans une zone industrielle à l'abri des regards à quelques centaines de mètres d'une aire "officieuse".


Cette aire de covoiturage hors agglomération n'est donc pour l'instant accessible facilement qu'en voiture... Pas très "vert" tout cela, non ? Heureusement notre saint Romain est un apôtre des modes de déplacements alternatifs pour faire faire des économies à la ville :






Les plus malveillants auront certainement pensé au covoiturage réalisé en compagnie de Romain Baillergeau et qui a mal tourné,... la convivialité est en effet parfois risquée du côté de Saint-Tropez et peut coûter au contribuable Ouistrehamais, 382 euros en l'occurrence ! Quant aux plus astucieux ils peuvent tenter de covoiturer avec Monsieur Fricout dans sa magnifique Tesla électrique (lien). Il ne peut pas manquer d'inviter les jeunes de la commune à la recherche d'un emploi à partager convivialement son habitacle ...


Bref, saluons les efforts mais pas le résultat !