25 mars 2018

Entourloupe budgétaire

Il se passe encore quelque chose à Ouistreham ! Si, si ! Le Conseil municipal est convoqué ce lundi 26 mars 2018 avec pour ordre du jour le vote du budget pour l'année 2018, dit budget primitif. A la lecture des documents "Le Petit Bédouin" a pu constater que les finances de la communes sont dans le ... ROUGE ! En somme la ville de Ouistreham est au bord de l’abîme.

Globalement le budget de fonctionnement est en déficit de plus de 540 000€ compensé par un report de 2016 (en provenance de budgets annexes : eau et zone du Maresquier. Le budget d'investissement est bénéficiaire mais grâce à la vente d'une partie du patrimoine communal pour une valeur envisagée de ... 5,4 millions d'euros ! Dépouillée la ville ! Définitivement dépouillée !






En s'appuyant sur les documents transmis aux conseillers municipaux pour leur permettre de préparer ce conseil (enfin pour ceux qui préparent et qui ne se contentent pas de lever la main pour voter !) "Le Petit Bédouin" a décortiqué la manipulation comptable pour annuler, des charges de fonctionnement, la pénalité de renégociation des emprunts pour un montant de ... 1 139 000 €. Légal, certes mais enfumage quand même. 

On vous rappelle que nous avions parlé de cette renégociation calamiteuse il y a quelques mois dans un article intitulé "un nouvel enfumage scandaleux". [Lien vers l'article]


  • La charge de 1 139 000 € apparaît tout d’abord en charge de fonctionnement. Cette charge aurait dû y rester. Mais ...



  • ... Cette charge de 1 139 000 € est ensuite annulée en recettes de fonctionnement par transfert de charges ce qui a un impact zéro sur le budget de fonctionnement de la commune. 


  • La contrepartie de 1 139 000 € apparaît en dépenses du budget d’investissement de la commune, rubrique pénalités de remboursement.


  • Puis, les 1 139 000 € sont comptabilisés en emprunt sous la rubrique emprunts étant donné que ladite pénalité a été rajoutée au capital restant dû. Conséquence aucun impact en investissement. Manipulation magique !


Cette entourloupe va plomber irrémédiablement les finances communales dès 2019 et pour de nombreuses années après l'ère Bail et ceci en sus des autres dépenses incongrues et somptuaires mises à charge comme celles du Centre des Relations Franco-Britanniques estimées à plus de 1 million d'euros !
En résumé, les pénalités de renégociation d'un montant de 1 139 000 € ont été annulées des charges de fonctionnement et sont comptabilisées en investissement puisqu'elles ont été rajoutées au capital de la dette. Vous devez aussi savoir que le remboursement global de la dette augmentera en plus de 1 185 000 € en raison d'un taux d’intérêt de 2,42 %, taux élevé sur le marché actuellement, soit un coût total de 2 324 000 € (soit 1 139 000 € + 1 185 000 €) hors remboursement du capital et des intérêts contractualisés.

Il faut savoir que les documents publiés dans cet article sont authentiques sauf à penser que la commune enverrait des ... FAUX aux conseillers municipaux suite à un nouveau complot international supervisé par un hacker de haut vol, comme ceux du "Petit Bédouin" ainsi que le susurrent le fan club de Bail dans les dîners en ville !

Nota: Cet article a pu être réalisé grâce à la collaboration de Raymond B. Merci à lui. Il vous sera présenté par la suite le régime maigre auxquelles les associations vont être soumises !

Rappel : Conseil municipal le Lundi 26 Mars 2018 à partir de 17H30.