07 février 2015

LPB en plongée périscopique

Depuis plusieurs semaines les rédacteurs de LPB réfléchissent à l'avenir de ce blog et, pour être plus direct encore, à sa cadence de parution. En effet ce "journal" n'est pas une institution mais une initiative prise par quelques citoyens dont la vie professionnelle et personnelle doit rester prioritaire. Or deux faits sont venus conforter une réflexion déjà bien murie et donc accélérer leur décision. 


1 - Des extraits de LPB circulent sous format papier dans les boites à lettres 


LPB n’est pas responsable de cette diffusion. Il a toujours opté exclusivement pour la formule blog. Ce choix impose au lectorat une démarche personnelle pour aller chercher l’information. Il n’impose pas ses points de vue ; il les émet et vient les lire qui veut. La trace papier est une "pollution" de son image parce qu'il ne doit pas être considéré comme une fabrique de tracts. La circulation de "papiers", faussement estampillés LPB, doit donc être interprétée, soit comme une initiative malencontreuse de lecteurs bien intentionnés, soit comme une action assez subtile pour tenir son image et sa ligne d'action. 

2 - La campagne pour les départementales arrive à grand pas



Ce deuxième fait beaucoup plus important est intimement lié au premier. Pendant cette période de campagne électorale, en effet, les tracts vont voler bas. Dans ces conditions les textes, que LPB pourrait sortir, seraient immanquablement confondus, mélangés et interprétés comme des tracts. Or les rédacteurs de LPB ne veulent pas être partie prenante des joutes électorales. Leur ligne de conduite a toujours été de dénoncer les irrégularités ou les magouilles qui ne sont pas dignes de notre démocratie. Ils les ont découvertes fortuitement il y a quelques mois et ont décidé de réagir rapidement, à leur manière comme vous le savez, c'est-à-dire avec une forte dose d'amateurisme et d'espièglerie. Leur but n'a jamais été de soutenir un homme politique local comme le laisse entendre certains. Ils n'ont pas l'intention de devenir les hommes liges d'un de ceux qui se sont affrontés aux dernières élections municipales et de ceux qui s'affronteront aux élections départementales. Bref LPB paraitra désormais à un rythme moins régulier et plus espacé.  

C'est pourquoi les rédacteurs préfèrent suspendre pour l'instant la publication de LPB et laisser, de ce fait, toute la place au nécessaire débat démocratique.
Tel un sous-marin LPB s'immerge donc mais son périscope observe... prêt à l'action. Il vous est toujours possible de nous donner votre ressenti sur notre mail ou sur notre page facebook.




 

Vive la liberté d'expression !